Des bijoux d'une "valeur inestimable" volés dans un musée allemand

30 Novembre, 2019, 21:05 | Auteur: Sue Barrett
  • L'Allemagne sous le choc après un vol de bijoux

Un incendie a détruit un transformateur électrique situé à proximité lundi 25 novembre vers 05h00, désactivant ainsi les alarmes du musée et l'éclairage des rues adjacentes. Leur butin: trois parures en diamants et rubis du XVIIIe siècle exposées dans la salle du trésor d'Auguste le Fort, ancien roi de Pologne et prince-électeur de Saxe, d'après les enquêteurs.

"Je n'ai pas à vous dire à quel point nous sommes choqués par la brutalité de cette intrusion", a déclaré Marion Ackermann, directrice générale du consortium de musées les Staatliche Kunstsammlungen, dont le coffre-fort vert faisait partie, a déclaré aux journalistes des heures après la découverte du crime.

Le Grünes Gewölbe renferme l'une des plus importantes collections de trésors en Europe.

La directrice n'a pu fournir d'estimation chiffrée du préjudice. Mme Ackermann avait parlé la veille d'un préjudice d'une valeur historique et culturelle "inestimable" et non chiffrable.

"Le cambriolage était très bien préparé", a expliqué lundi soir Jörg Kubiessa, directeur de la police de Dresde, sur la chaîne ZDF, évoquant une possible "bande" criminelle à l'origine du vol.

À l'aube du lundi 25 novembre, au moins deux personnes sont parvenues à s'introduire dans le musée. Les bijoux, qui faisaient partie du patrimoine culturel mondial, datent du 18e siècle. Les enquêteurs ont établi un lien entre les deux événements. Les responsables du musée craignent à présent que les voleurs ne taillent les bijoux pour les revendre sous une autre forme.

Les voleurs sont ensuite entrés par une petite ouverture d'une fenêtre du musée, avant d'accéder aux parures.

Les alentours du musée ont été totalement bouclés par les policiers et le musée est resté fermé toute la journée.

À partir de 1723, Auguste II, dit Auguste le Fort, a entreposé dans ce musée, construit au XVIe siècle, sa collection personnelle, associée à des bijoux et œuvres de la Renaissance ou d'art baroque.

Le musée est réputé posséder une des plus importantes collections de trésors en Europe, composée d'orfèvrerie, de pierres précieuses, de porcelaine, de sculptures d'ivoire et d'ambre, de bronzes et de récipients sertis de pierreries.

Ce vol est une "attaque contre l'identité culturelle de tous les Saxons", a renchéri le ministre de l'Intérieur de la région, Roland Wöller.

Ce spectaculaire cambriolage est le deuxième vol d'importance en Allemagne ces toutes dernières années: en 2017, une pièce d'or géante de 100 kilos, d'un montant d'environ 3,75 millions d'euros, avait été dérobée au Bode-Museum de Berlin. Les cambrioleurs - qui appartiennent à un clan libanais connu pour ses membres multirécidivistes - avaient été arrêtés mais la pièce, sans doute fondue, est toujours introuvable.

Recommande: