Maxilase, Clarix, Ginkor fort... Des médicaments "plus dangereux qu’utiles"

29 Novembre, 2019, 14:37 | Auteur: Jonathan Ford
  • Risques sanitaires: une liste de 105 médicaments à éviter vient d'être publiée

Cancérologie, cardiologie, dermatologie, gastro-entérologie... On y trouve le Ginkgo biloba et des produits contre le mal de gorge et de la toux, des argiles contaminées au plomb.

Depuis huit ans, la revue Prescrire publie de façon annuelle sa "liste noire" des "médicaments à écarter pour mieux soigner", jugés "plus dangereux qu'utiles".

La liste établie par Prescrire alerte aussi sur le Ginkgo biloba (Tanakan et assimilés), utilisé pour les troubles cognitifs que les patients âgés, qui comporte un risque d'hémorragies, de troubles digestifs et de convulsions.

Pour cette nouvelle édition, Prescrire a établi sa liste à partir des données publiées sur les médicaments entre 2010 et 2019. "Il s'agit d'analyses de nouvelles spécialités pharmaceutiques, de nouvelles indications, de suivis d'évaluation, tant sur les effets indésirables que sur les données d'efficacité, et parfois de réactualisations de données concernant certains effets indésirables d'un médicament" précisent les auteurs. L'autorité sanitaire demande qu'ils soient désormais placés derrière le comptoir, car ces sirops pour nourrissons, enfants et adultes et comprimés pour adultes ont les effets indésirables décrits par Prescrire mais aussi, dans d'autres cas rares, des chutes de tension, des difficultés respiratoires. Cet antitussif, exposerait à des troubles cardiaques et à des réactions allergiques graves.

L'alpha-amylase (Maxilase et équivalents) pour les maux de gorge figure également sur la liste: ces médicaments peuvent engendrer des réactions allergiques parfois graves, voire mortelles (un décès enregistré en France en 2017, ndlr).

La liste comprend également des argiles médicamenteuses, utilisées dans divers troubles intestinaux, dont les diarrhées, contaminés par du plomb: l'attapulgite (Actapulgite, ou en association dans Gastropulgite), la diosmectite (Smecta ou son générique). S'y ajoutent le Rennieliquo, le Bedelix à base de monmectite, présente aussi dans le Gelox ainsi que le kaolin que contiennent Gastropax et Neutroses. Le tixocortol, présent dans le Thiovalone et ses équivalents, est un corticoïde en pulvérisation buccale pour le mal de gorge bénin, figure également sur la liste, car il peut entraîner des réactions allergiques.

Lesquels sont des causes " de mortalité, d'hospitalisations ou d'effets nocifs graves ou très gênants, largement évitables. Ce "ne sont pas forcément de futurs "Mediator", au centre de scandales et de procès impliquant notamment une firme et l'agence du médicament. Surtout si tous les acteurs de santé réagissent à temps", ajoute-t-elle.

Recommande: