Crash d'hélicoptères au Mali : l'Etat Islamique revendique la mort des soldats français

29 Novembre, 2019, 13:31 | Auteur: Lynn Cook
  • Militaires français morts au Mali : Daesh affirme être à l’origine de la collision

Le groupe EI affirme ce jeudi soir être responsable du dramatique accident d'hélicoptères qui a coûté la vie à 13 soldats français de l'opération Barkhane au Mali. "C'est absolument faux", dément de son côté le chef d'état-major de l'armée française. Un hélicoptère transportant des renforts a tenté d'atterrir, mais " les soldats du califat ont tiré en direction de l'appareil, le forçant à se retirer et au final, il est entré en collision avec un autre hélicoptère causant la mort de 13 soldats ", est-il écrit. "Ce qui est vrai, c'est qu'il y a eu collision dans une opération de combat très complexe, qui nécessite (.) une très fine coordination", a souligné le général François Lecointre.

"Il n'y a pas eu de tirs djihadistes sur nos hélicoptères", a déclaré le général Lecointre, contestant la revendication de la branche ouest-africaine de l'EI selon laquelle les deux hélicoptères se sont percutés pour échapper à des tirs. "(...) Nous devons la vérité à nos soldats et à leurs familles ".

Les membres de l'équipe de commando qui étaient dans l'un des appareils accidentés, l'hélicoptère Cougar, étaient une équipe d'extraction, présente comme le veut la procédure pour appuyer les équipages des hélicoptères d'attaque Tigre au cas où l'un d'eux devrait se poser en urgence.

Ces commandos, membres des chasseurs alpins "ne venaient pas d'être embarqués ou débarqués de leur appareil", a encore indiqué le général.

13 militaires français ont été tués dans un accident impliquant deux hélicoptères au Mali ce lundi soir, lors d'une opération de combat.

Recommande: