Clichy, Lyon, Rennes… encore des actions contre Amazon — Black Friday

29 Novembre, 2019, 15:50 | Auteur: Aubrey Nash
  • Voir les

Sur le réseau social, Alternatiba évoque "209 militants non-violents trainés dans la boue (.), délogés après 3h30 de blocage du site". Dans une video publiée par Alternatiba Rhône sur Twitter, on voit des militants allongés sur le sol être évacués par les forces de l'ordre: Contre la surconsommationRéunis à l'appel de plusieurs associations dont Youth for Climate, Extinction Rebellion, Greenpeace et Attac, les protestataires entendaient dénoncer le principe même du Black Friday, "journée dédiée à la surconsommation et aux achats compulsifs", selon une militante d'Alternatiba ANV Rhône. "Aujourd'hui, Amazon a les émissions de gaz à effet de serre d'un Etat", dénonce Greenpeace France.

"On a besoin plus que jamais d'actions de désobéissance civile car Amazon est un symbole d'impunité", notamment fiscale, a estimé l'eurodéputée Manon Aubry (LFI, gauche radicale), présente lors de la manifestation. Une galerie marchande à Saint-EtienneDes actions similaires étaient menées notamment près de Saint-Etienne ce vendredi, dans la galerie marchande de Auchan Villars, pour perturber l'évènement commercial.

Plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées vendredi matin devant le siège français d'Amazon à Clichy (Hauts-de-Seine), en banlieue de Paris, pour dénoncer à l'occasion du Black Friday la surconsommation et ses conséquences écologiques, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Certains ont déployé des banderoles "Amazon: pour le climat, pour l'emploi, stop expansion, stop surproduction", tandis que d'autres bloquaient les accès pour les camions avec de vieux appareils électroménagers ou s'allongeaient par terre en s'enchaînant volontairement les bras avec des "armlocks" (procédé qui vise à entraver leur évacuation, ndlr).

À Rennes et dans une dizaine de villes, des militants ont collé dans la nuit des pancartes sur les devantures des commerces qui participent au Black Friday ou manifestent devant grandes enseignes.

À Roanne dans la Loire, une trentaine de militants d'Attac et d'ANV COP21 ont mené une action d'occultation de l'affichage commercial lié au Black Friday.

Jeudi déjà, plusieurs dizaines de militants de mouvements écologistes avaient brièvement bloqué le centre de distribution d'Amazon de Brétigny-sur-Orge (Essonne). Huit personnes ont été interpellées pour "entrave à la circulation", a-t-on indiqué de source policière. La grève, à l'appel du syndicat Verdi, doit durer jusqu'à mardi, perturbant ainsi l'activité de lundi, autre journée de promotion sur les ventes en ligne.

Le syndicat accuse Amazon de "priver le personnel de ses droits fondamentaux" et de l'employer "sous pression extrême".

Recommande: