Uber perd sa licence pour exercer à Londres

27 Novembre, 2019, 20:57 | Auteur: Aubrey Nash
  • Uber a perdu son permis d’exercer à Londres

En 2017, la TfL avait privé le géant américain de sa licence pour des questions de sécurité, mais Uber avait continué d'exercer dans la capitale britannique avant une victoire devant une cour d'appel qui lui avait accordé un permis de quinze mois.

Une modification apportée par Uber permet à des chauffeurs n'ayant pas les autorisations requises de charger leur photo sur le compte d'autres conducteurs, ce qui signifie qu'ils peuvent prendre des passagers en se présentant comme le chauffeur attitré, a expliqué Transport for London (TfL), qui a comptabilisé au moins 14 000 incidents de ce type.

Autre faille relevée: la possibilité pour les conducteurs sans permis ou suspendus de créer des comptes Uber actifs, ou encore la possibilité pour les passagers de monter à bord de véhicules où les conducteurs "sont potentiellement sans licence et sans assurance".

Trop de chauffeurs non autorisés, qui mettent en danger les utilisateurs: c'est en s'appuyant sur ce constat que l'autorité des transports londonienne a décidé ce lundi de ne pas renouveler la licence d'exercer d'Uber dans la capitale britannique, jugeant que la plateforme n'est "pas apte".

La société californienne a d'ores et déjà indiqué qu'elle ferait appel de la décision.

L'autorité de surveillance reconnaît que la plateforme a fait des changements bienvenus en faveur de la sécurité de ses utilisateurs mais les juge encore insuffisants.

En septembre dernier, l'autorisation d'exercer d'Uber à Londres n'avait été renouvelée que pour deux mois dans l'attente de garanties que le géant américain répondait à ses exigences en termes de sécurité.

C'est un nouveau coup dur porté à Uber. En attendant, elle peut poursuivre ses activités.

Recommande: