Sa mère Nadine Trintignant raconte leurs derniers instants — Marie Trintignant

25 Novembre, 2019, 11:18 | Auteur: Sue Barrett
  • Bertrand Cantat lors de son procès à Villnius en mars 2004. −     ERIC FEFERBERG  AFP

La comédienne était décédée d'un oedème cérébral suite aux coups portés par le chanteur Bertrand Cantat. Lui voulait seulement parler, avoir une explication sur la relation qu'elle continuait d'entretenir avec son ex, Samuel Benchétrit. Selon le Parisien, environ 13 minutes seront diffusées sur les 6 heures d'entretien, enregistrées les 8 et 21 août 2003 (quelques jours après la mort de l'actrice, dans la nuit de 26 au 27 juillet), durant lesquelles le leader de Noir Désir décrit les circonstances de la soirée funeste. "Elle est devenue très agressive et elle m'a frappé d'un coup de poing au visage". " Sur les images, on le voit aussi mimer les coups donnés". Il a aussi raconté avoir eu des "traces partout", rapporte RTL. Il déclare: " Je suis rentré dans une colère noire et je lui ai mis des claques. Et pas des petites baffes. "Je ne peux pas mentir". J'avais des bagues à mes doigts. Il mime alors, dans ce qui sont des images glaçantes, les gestes qu'il aurait effectués sur le moment. Fort, fort. J'ai la culpabilité profonde d'avoir tué la personne sans laquelle je suis incapable de vivre. Comment l'aurait-il pu? Il l'aimait tellement, " on s'aimait trop", explique-t-il en pleurs. Face à la justice lituanienne, le chanteur de Noir Désir avait dès le début adopté une ligne de défense très claire, accusant Marie Trintignant d'avoir été violente.

Europe 1 a déjà diffusé un extrait de ce témoignage à écouter ici.

Recommande: