Le géant du luxe LVMH et le joaillier Tiffany officialisent leur union

25 Novembre, 2019, 13:24 | Auteur: Aubrey Nash
  • LVMH ET TIFFANY PROCHES D'UN ACCORD À 16,7 MILLIARDS DE DOLLARS

Le géant du luxe français LVMH, dirigé par le milliardaire Bernard Arnault, serait en passe de racheter le joaillier américain Tiffany pour 16,3 milliards de dollars, selon des informations du Wall Street Journal et du Financial Times. Tiffany nous inspire un immense respect et une grande admiration; nous avons l'ambition de faire briller cette marque emblématique avec tout le soin et toute la détermination que nous avons su déployer pour toutes les Maisons qui nous ont rejoints au fil de notre histoire. Après une première proposition de rachat suivie d'une révision, Louis Vuitton Moët Hennessy et Tiffany & Co. annoncent " avoir conclu un accord définitif en vue de l'acquisition de Tiffany par LVMH à un prix de 135 dollars par action en numéraire ".

Pour Tiffany, l'opération "intervient au moment où notre marque est engagée dans un processus de transformation important" et "va apporter à la fois un soutien, des moyens et un élan supplémentaires pour atteindre ces objectifs", a souligné Alessandro Bogliolo, directeur général du joaillier, cité dans le communiqué.

Tiffany a connu "des hauts et des bas, donc il y a beaucoup de choses à faire". Et nous avons un peu d'expérience en joaillerie: "nous avons ainsi multiplié le résultat opérationnel de Bulgari par cinq depuis son rachat en 2011", a-t-il indiqué.

À l'issue de la clôture de l'opération - prévue mi-2020 -, Tiffany rejoindra les 75 autres Maisons de LVMH en intégrant l'activité Montres et Joaillerie du Groupe aux côtés de Bulgari, TAG Heuer, Chaumet, Dior Montres, Zenith, Fred et Hublot. "L'opération valorise Tiffany à environ 14,7 milliards d'euros, soit 16,2 milliards de dollars ".

Avec cette union, le groupe américain, fondé en 1837 par Charles Lewis Tiffany, dont le magasin amiral jouxte la Trump Tower sur la célèbre 5e avenue à New York, cherche à dépoussiérer son image et à attirer une clientèle plus jeune. Il a réalisé un chiffre d'affaires de 4,4 milliards de dollars lors de l'exercice fiscal achevé le 31 juillet, en hausse de 6,5 %.

"La haute joaillerie se développe, et paradoxalement dans un monde où il y a un certain nombre de problèmes économiques".

"Aujourd'hui, l'attrait pour les produits les plus sophistiqués augmente, ce qui explique aussi la croissance du groupe LVMH dans son ensemble", met-il en avant auprès de l'AFP.

Recommande: