" "Le gouvernement lance " moncompteformation " pour faciliter l'accès à la formation en ligne

22 Novembre, 2019, 12:21 | Auteur: Aubrey Nash

En lançant ce jeudi MonCompteFormation, l'application mobile dédiée à la formation professionnelle, Muriel Pénicaud entend clôturer le chantier ouvert il y a deux ans avec la montée en puissance du compte personnel de formation (CPF) et la monétisation des heures acquises par les salariés. "Personne", a vanté le Premier ministre, aux côté de Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, au Forum des Halles, à Paris.

Cet outil, une appli "moncompteformation", mais aussi le site internet moncompteformation.fr, vient finaliser la réforme de ce secteur adoptée il y a un an dont l'un des objectifs est de simplifier un système unanimement critiqué pour sa complexité. L'idée de l'exécutif est d'encourager les Français à se former tout au long de la vie, et ce alors que des métiers évoluent, que certains ont du mal à recruter et que le chômage demeure élevé en France. Les expressions se multiplient pour qualifier le lancement de " Mon compte formation ", une application disponible pour iOS et Android, développée par La Caisse des dépôts. Il sera également possible d'ici quelques mois de noter et d'évaluer les formations suivies. Pour l'instant, le catalogue en propose 100 000.

Mais, l'aspect " individuel", vanté par le gouvernement, est critiqué par le patronat et les syndicats, qui craignent que des salariés dilapident leurs euros dans des formations qui ne leur seraient pas utiles.

Au printemps, entreprises et collectivités pourront abonder le compte des salariés pour favoriser certaines formations.

Le montant moyen actuel disponible sur un CPF est de 1.040 euros, selon le ministère.

D'après le ministère, 25 millions de salariés et de demandeurs d'emploi ont déjà activé un CPF à la date du 21 novembre 2019. Chaque année, le compte personnel de formation est crédité de 500 euros supplémentaires, à partir d'un travail à mi-temps et jusqu'à un plafond de 5000 euros. Le maximum est de 3.240 euros pour ceux qui n'ont encore jamais utilisé ni leur CPF ni leur DIF (droit à la formation dont bénéficiaient les salariés avant 2014).

Recommande: