" "Le prince Andrew dit n’avoir " aucun souvenir " de son accusatrice — Affaire Epstein

19 Novembre, 2019, 19:13 | Auteur: Lynn Cook
  • Les trois personnes sourient en regardant l'objectif

Le prince Andrew, 59 ans et huitième dans la ligne de succession au trône, a reconnu que ses relations avec le financier américain Jeffrey Epstein ont pu mettre la famille royale dans l'embarras, mais estime toujours ne pas avoir nui à la réputation de la reine Elizabeth II. Interrogé avec insistance par Mme Maitlis, le duc a insisté sur le fait qu'il ne se souvenait pas d'avoir rencontré Mme Giuffre.

Lorsque les membres de la famille royale britannique consentent à des interviews télévisées sur leurs vies privées troublées, cela a généralement pour effet de remuer les eaux au lieu de les calmer.

" Je peux catégoriquement, absolument vous dire que ce n'est pas arrivé ". "Il n'avait pas l'air conscient du sérieux de l'affaire, riant et souriant à plusieurs reprises pendant l'interview (.) et n'exprimant aucun regret ou inquiétude envers les victimes d'Epstein", jugeait ainsi le quotidien "The Guardian". A l'arrière-plan apparaît Ghislaine Maxwell, fille du magnat des médias Robert Maxwell.

La presse raillait notamment l'alibi invoqué par le prince, qui a affirmé qu'il se trouvait dans un restaurant de la chaîne Pizza Express de Woking, une ville au sud de Londres le jour des faits décrit à Londres par son accusatrice Virginia Roberts.

Egalement dans son interview à la BBC, le prince Andrew affirme qu'il s'en veut "tous les jours" d'avoir continué à fréquenter Jeffrey Epstein après sa libération en 2010.

Mais l'objet de sa visite était dit-il de couper les ponts après que son ami eut passé 13 mois en prison, condamné en 2008 pour avoir conduit des jeunes filles à se prostituer en Floride.

S'il a séjourné chez Epstein à New York, c'est parce que c'était "plus pratique", a expliqué le prince.

Manifestement, il s'agissait d'apaiser les craintes suscitées par les liens du prince avec le financier américain Jeffrey Epstein, retrouvé pendu dans sa cellule en août après avoir été accusé de trafic sexuel sur mineures. A plusieurs reprises, le palais de Buckingham a démenti tout comportement inapproprié de la part du prince Andrew, qui avait affirmé fin août n'avoir jamais "vu" ou "soupçonné" de violences sexuelles de la part de Jeffrey Epstein.

Dans un tweet, son ex-épouse Sarah Ferguson, mère de leurs deux enfants, a pris sa défense.

Elle n'a pas voulu préciser si cette décision avait été précipitée par l'interview très critiquée du prince Andrew le week-end dernier et qui a tourné au fiasco de l'avis de la presse britannique.

Recommande: