Les joueurs refusent de jouer et retournent dans leurs clubs — Chili

16 Novembre, 2019, 04:03 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Les joueurs du Chili refusent de jouer en amical à cause de la crise sociale

Alors que le Chili traverse une crise sociale sans précédent, les joueurs de la sélection masculine de football ont décidé de ne pas disputer leur match amical prévu le 19 novembre face au Pérou.

Ils ont mis leur menace à exécution.

Alors que le Chili traverse une crise sociale et que plusieurs joueurs comme Arturo Vidal (FC Barcelone), Alexis Sanchez (Inter Milan), Gary Medel (Bologne) ou Claudio Bravo (Manchester City) ont témoigné leur soutien aux manifestants remettant en cause le président Sebastian Pinera depuis trois semaines, les internationaux convoqués pour le match amical contre le Pérou, mardi, ont décidé de ne pas se rendre à Lima. "La décision a été prise par l'équipe après une réunion qui s'est tenue ce matin au Complexe Juan Pinto Durán" est-il écrit dans le communiqué de la Fédération chilienne.

De même, l'entraîneur du Chili, le Colombien Reinaldo Rueda, a immédiatement libéré tous les joueurs qui, à partir de ce moment, sont disponibles pour leurs clubs respectifs, ajoute l'instance dirigeante du football chilien. "La Fédération chilienne de football a déjà informé ses homologues péruviens de la situation".

Les joueurs de l'équipe nationale chilienne ne sont pas indifférents au mouvement social qui secoue leur pays depuis près d'un mois.

La semaine dernière, la fédération chilienne avait également annulé un autre match amical contre la Bolivie prévu le 15 novembre.

Recommande: