France : déjà 120 000 signatures contre l’expulsion de Samira

10 Novembre, 2019, 11:55 | Auteur: Lynn Cook
  • Samira 10 ans fait l'objet d'une procédure d'expulsion vers l'Italie sous le coup de la procédure Dublin

"Elle est une rescapée des opérations de sauvetage en Méditerranée".

Samira et son père sont arrivés en France en janvier dernier mais devaient être expulsées le 12 novembre vers Venise comme le stipule le "règlement de Dublin" qui confie l'étude de la demande d'asile au pays d'entrée en Europe, en l'occurrence l'Italie.

La pétition lancée le 31 octobre par Raphaël Glucksmann a déjà touché près de 120 000 personnes dont des célébrités telles que Omar Sy. Le sort de la fillette qui a fui son pays pour échapper à l'excision, a suscité une forte mobilisation en Seine-et-Marne où elle est scolarisée. "Au cours de la traversée, elle a perdu sa maman", a-t-il ajouté dans ce texte qui a recueilli plus de 130.000 signatures. Samira, une fillette de 10 ans ayant fui la Côte d'Ivoire pour éviter d'être excisée, était menacée d'expulsion et devait quitter la France le 12 novembre prochain. "Après étude du dossier par le préfet de police et en lien avec ses services, nous avons demandé que la mesure de transfert ne soit pas exécutée, a tweeté Christophe Castaner samedi après-midi". "Leur droit au séjour " va être réexaminé, compte tenu de leur situation familiale particulière ", a annoncé le ministre français de l'Intérieur Christophe Castaner".

"Pour Diaryatou Bah, présidente de l'association Excision Parlons-en, en refusant d'accueillir Samira, la France aurait envoyé le mauvais signal".

La décision est maintenant "entre les mains du président de la République", explique Raphaël Glucksmann à l'AFP. Parmi les signataires du texte publié sur le JDD.fr, l'ancienne garde des Sceaux Christiane Taubira, l'acteur Dany Boon, Michel Drucker, ou le footballeur Marco Verratti. L'élu de Place publique estime pour autant que "la question n'est pas résolue" et attend de voir si un titre de séjour sera délivré ou non. Après avoir subi le rejet et la haine en Italie, Samira et son papa se sont installés en France. "Grâce à votre mobilisation formidable, Samira, 10 ans, va rester parmi nous!"

Recommande: