Franc CFA : les réserves de change bientôt rapatriées

10 Novembre, 2019, 12:26 | Auteur: Sue Barrett
  • Nouveau pas vers la fin du franc CFA, le Bénin annonce le retrait de ses réserves de change logées auprès d...

C'est dans un entretien à nos confrères des médias hexagonaux France 24 et RFI que le président béninois Patrice Talon s'est fendu d'une déclaration extrêmement importante à propos du franc CFA.

Aucun calendrier précis n'a été donné pour cette mesure, mais si elle se concrétise, le fonctionnement du franc CFA pourrait être profondément bouleversé.

Dans une interview accordée à la Radio France internationale (RFI) et France 24, Patrice Talon a déclaré que cette décision a été prise à l'unanimité avec les pays de la CEDEAO. Dans son intervention où il a évoqué plusieurs sujets relatifs à l'actualité socio-politique de son pays, le numéro 1 béninois s'est également penché sur la réforme du Franc CFA qui fait grand bruit sur le continent depuis plusieurs mois.Pour le président Talon, les chefs d'Etat de la zone Franc sont unanimement d'accord pour le retrait des réserves de change du Franc CFA se trouvant au trésor public français.

" Nous sommes tous d'accord là-dessus, à l'unanimité, pour mettre fin à ce modèle", a-t-il expliqué, assurant qu'il constitue avant tout un " problème psychologique " et non " technique.

Premier pays à franchir le pas, le Bénin annonce que ses réserves seront réparties auprès de diverses banques centrales dans le monde.

Le ministre béninois des Finances, Romuald Wadagni, avait déjà été le seul représentant africain à prendre la parole lors de la conférence de presse après la réunion au nom des pays de la zone Umoa (Union monétaire ouest-africaine), qui comprend le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, la Guinée Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

Selon les experts, l'usage du FCFA a maintenu les économies africaines largement dépendantes de la politique monétaire européenne, une situation que d'autres qualifient couramment de " néocolonialisme ".

Recommande: