Les internationales australiennes rémunérées comme les hommes

09 Novembre, 2019, 10:20 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Crédit: Getty images FIFA

Auparavant, les Socceroos gagnaient une part plus importante des revenus générés par l'équipe et étaient mieux payés pour jouer. Le coaching et le soutien opérationnel seront mis au même niveau que l'équipe masculine. Selon un accord dévoilé ce mercredi 6 novembre par la la Fédération australienne de football, les joueuses australiennes percevront désormais le même salaire que leurs homologues masculins, les Soocceroos.

En matière d'égalité salariale homme-femme dans le foot, l'Australie fait figure de premier de la classe.

" Le soccer est le jeu de tout le monde et cette nouvelle convention collective constitue un pas de plus vers l'adoption des valeurs d'égalité, d'intégration et d'égalité des chances ", a expliqué Chris Nikou, président de la FFA.

En 2015, l'équipe féminine australienne a annulé une tournée à guichets fermés aux États-Unis après un différend avec la FFA sur son salaire, que les joueuses ont jugé si bas que c'était illégal.

La nouvelle convention collective de la Fédération australienne de football, signée pour quatre ans, prévoit que les Socceroos et les Matildas perçoivent 24% des recettes perçues par les deux équipes respectives.

Cerise sur le gâteau, Matildas comme Socceroos se sont engagés à reverser 5% de leur salaire aux équipes nationales de jeunes.

Cet accord intervient après la signature, il y a quelques mois, d'un accord qui prévoit que les footballeuses professionnelles australiennes recevront le même salaire minimum que leurs homologues masculins.

"Pour la première fois, la rémunération des joueurs sera directement liée aux revenus générés par nos équipes nationales - cela créera un modèle financier durable qui incitera les joueurs et la FFA à collaborer et à développer le secteur commercial ensemble", a déclaré Nikou.

Le message prôné par Megan Rapinoe depuis la Coupe du Monde féminine en France en juin dernier est-il en train de faire effet?

Le chemin vers la parité a pris du temps pour les joueuses de l'équipe nationale, créée en 1978.

Elise Kellond-Knight, milieu de terrain des Matildas, a déclaré lors d'une conférence de presse annonçant l'accord mercredi: "En tant que footballeuse, c'est ce dont nous avons toujours rêvé".

"La nouvelle CBA montre des signes de respect - nous allons être complètement inclus".

Recommande: