Données personnelles: Facebook au coeur d'une nouvelle controverse

09 Novembre, 2019, 23:49 | Auteur: Lynn Cook
  • Données personnelles: Facebook au coeur d'une nouvelle controverse

Malheureusement, en dépit de cette initiative, Facebook révèle aujourd'hui que certains développeurs ont pu conserver l'accès aux informations sur les membres de groupes sur le réseau social. Cette nouvelle " faille " montre que si des mesures ont été prises, l'ampleur de la plateforme est telle qu'il n'est manifestement pas simple d'éviter les lacunes.

Comme l'explique Papamiltiadis, " avant avril 2018, les administrateurs de groupe pouvaient autoriser une application pour un groupe, ce qui donnait au développeur de l'application un accès aux informations du groupe.

Facebook affirme que même après avoir verrouillé son système de groupes l'année dernière, certains développeurs d'applications ont conservé un accès inapproprié aux informations relatives aux membres de ces derniers. Et en juillet, Facebook a accepté de payer un montant record de 5 milliards de dollars avec la Federal Trade Commission après que l'agence fédérale ait commencé à sonder la société à la suite du scandale de Cambridge Analytica.

Facebook a restreint l'accès des développeurs de logiciels à ses données utilisateur après la publication en mars 2018 que le cabinet de conseil politique Cambridge Analytica avait accédé à tort aux données de 87 millions d'utilisateurs de Facebook, ce qui pourrait éventuellement influencer le résultat des élections présidentielles américaines de 2016. Suite à ce changement, les développeurs n'étaient plus censés pouvoir consulter les noms d'utilisateurs, les photos de profil ou autres données liées aux utilisateurs du réseau social. Pour se faire, l'accès à l'interface Groups API a tout bonnement été supprimé. La société assure que tous les partenaires n'ont maintenant plus accès à ces données. Facebook n'a pas divulgué le nom des groupes incriminés, mais la firme leur a demandé d'effacer les données, et s'engage à mener un audit pour le vérifier. Papamiltiadis dit seulement que les applications étaient "principalement des applications de gestion de réseaux sociaux et de streaming vidéo, conçues pour permettre aux administrateurs de groupes de gérer plus facilement leurs groupes et d'aider les membres à partager des vidéos avec leurs groupes".

Néanmoins, Facebook a pris la peine de demander aux développeurs concernés de supprimer toute information obtenue dans ce contexte. En 2018, Facebook a imposé des restrictions sur cette API, pour limiter les informations auxquelles ces développeurs peuvent accéder.

Recommande: