Ryanair au S1 : bénéfice stable et prudence pour la suite

06 Novembre, 2019, 20:46 | Auteur: Aubrey Nash
  • Ryanair souffre de la concurrence en Europe

Un moindre mal pour le transporteur low cost, qui avait vu son bénéfice plonger de 21 % au premier trimestre.

Le bénéfice net a atteint 1,15 milliard d'euros (près de 1,27 milliard de francs) au cours de la période qui s'étend d'avril à septembre, selon un communiqué publié lundi par le transporteur à bas coût. La performance reflète la baisse des prix des billets sous l'effet d'une demande morose au Royaume-Uni et de la vive concurrence en Europe.

Regroupant les compagnies aériennes Ryanair en Irlande, Lauda en Autriche, Buzz en Pologne et Malta Air à Malte, le groupe a dévoilé le 4 novembre 2019 des résultats globalement stables. Pour sa part, le chiffre d'affaires est ressorti à 5,39 milliards d'euros, en croissance de 11%. Ses coûts, de maintenance notamment, ont aussi grimpé, tout comme la facture des salaires accordés aux pilotes après une série d'accords nationaux. Bien que les pertes de Lauda soient supérieures aux prévisions initiales, en raison de la surcapacité en Autriche et en Allemagne, le trafic sera plus important grâce à la disponibilité des contrats de location à bas prix d'Airbus A320.

Revendiquant de la prudence pour ses perspectives pour le reste de l'année, la direction Ryanair resserre sa fourchette cible de profit net pour l'ensemble de l'exercice 2019-20 à entre 800 et 900 millions d'euros. Les retards du MAX vont forcer Ryanair à " supprimer ou de fermer un certain nombre de bases déficitaires cet hiver ", ce qui entraînera des pertes d'emplois pour les pilotes et les équipages de cabine: " nous continuons à travailler avec nos employés et leurs syndicats pour finaliser ce processus ", sans plus de prévision.

Recommande: