L’Iran annonce reprendre sa production d’uranium enrichi "dans les prochaines heures" — Nucléaire

06 Novembre, 2019, 21:01 | Auteur: Lynn Cook
  • Uranium enrichi l’Iran annonce le lancement de 30 nouvelles centrifugeuses améliorées

L'Iran poursuit son "chantage nucléaire" avec la relance d'activités d'enrichissement d'uranium jusque-là gelées dans une usine souterraine, ont dénoncé mardi les États-Unis, assurant que Washington continuerait sa politique de "pression maximale" sur Téhéran.

" Nous maintenons ouverte la voie de la négociation " et, " dans les deux mois qui viennent, nous négocierons encore " a ajouté le président, disant espérer une solution permettant à l'Iran de " vendre facilement (son) pétrole " et d'accéder au système financier international". À la tête de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, a exhorté l'Iran "à ne pas prendre de nouvelles mesures qui mineraient davantage" ce pacte et rendraient encore "plus difficile" son sauvetage.

Par un accord conclu à Vienne en juillet 2015 avec le Groupe 5+1 (Chine, États-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie et Allemagne), Téhéran a accepté de réduire drastiquement ses activités nucléaires - afin de garantir leur caractère exclusivement civil - en échange de la levée d'une partie des sanctions internationales asphyxiant son économie.

Mais le retrait américain a privé le pays des bénéfices économiques attendus. "Nous connaissons leur sensibilité au sujet de Fordo, de ces centrifugeuses, a insisté Hassan Rohani, mais nous cesserons d'y injecter du gaz quand ils respecteront leurs engagements [.]".

M. Peskov a néanmoins dit " comprendre les inquiétudes " iraniennes face aux sanctions américaines " sans précédent et illégales " prises à l'encontre de Téhéran.

Hassan Rohani a précisé que toutes les activités nucléaires de l'Iran restaient sous le contrôle de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

"Pour la première fois de manière explicite et de manière non limitée l'Iran décide de sortir du cadre du JCPOA (l'accord sur le nucléaire de 2015, ndlr), ce qui est un changement profond" par rapport à la position de l'Iran jusqu'à présent, a déclaré le chef de l'État français lors d'une conférence de presse à Pékin.

Prenant " note des annonces faites par Téhéran", l'Union européenne a réagi en avertissant que le soutien de l'Europe à l'accord de Vienne était lié au " plein respect (des) engagement (pris) par l'Iran ".

Jusque-là, Européens, Chinois et Russes se sont montrés incapables d'aider Téhéran.

À cette occasion, Washington a placé sur sa liste noire neuf membres de l'entourage du guide suprême iranien Ali Khamenei, qui occupent des postes dans plusieurs institutions-clés, a annoncé le Trésor américain.

L'Iran a lancé 30 nouvelles centrifugeuses d'enrichissement de l'uranium et a considérablement augmenté la production d'uranium peu enrichi dans ses entreprises, selon le président de l'Organisation de l'énergie atomique d'Iran Ali Akbar Salehi, cité par la chaîne Al Jazeera.

Téhéran est passé de 450 grammes d'uranium faiblement enrichi par jour à 5 kilogrammes (11 livres), a déclaré Salehi.

Il a mis en production des centrifugeuses avancées, alors que l'accord ne l'autorise à produire de l'uranium enrichi qu'avec un nombre limité d'IR-1.

L'Iran limite néanmoins son taux d'enrichissement à 4,5%, en-deçà des 20% qu'il pratiquait avant l'accord, et très loin des 90% nécessaires pour une utilisation militaire.

Recommande: