Des Levalloisiens créent une association pour payer la caution de Patrick Balkany

06 Novembre, 2019, 19:46 | Auteur: Sue Barrett
  • Levallois ce mardi matin. Le Palais des Sports Gabriel-Péri fermé depuis l’incendie du marché accueille de nouveau les écoliers de la ville et les adhérents du Levallois Sporting Club

Il doit en effet verser une caution de 500.000 euros, mais problème: " nous n'avons plus un rond", affirme l'ancien maire de Levallois, selon des propos rapportés par Le Parisien .

Pour la deuxième fois en quinze jours, Patrick Balkany est venu, mardi, demander sa mise en liberté devant la cour d'appel de Paris, après sa condamnation dans le volet blanchiment de son procès. Et le passeport? "Je l'ai retrouvé dans le dossier, mais il est périmé depuis juin 2019", relève le président François Reygrobellet.

Patrick Balkany connaît le prix à payer afin de recouvrir sa liberté. Dans cette lutte, le couple qui est aux commandes de Levallois-Perret peut compter sur le soutien de ses administrés. "Il n'a aucune raison de fuir. Partir en cavale tout seul à 71 ans, pendant que Mme Balkany reste tranquillement à la maison?"

"500.000 euros à trouver, c'est très difficile". "Je crains que malgré la brillante plaidoirie de mon avocat, je sois obligé de rester au trou", avait t-il notamment déclaré après la prise de parole de son conseil, Me Dupont-Moretti. Interrogée mardi 5 novembre par la chaîne BFMTV, Isabelle Balkany a confirmé que "des Levalloisiens" étaient en train de créer une association afin de réunir des fonds pour "acquitter la caution" nécessaire à la libération sous contrôle judiciaire de Patrick Balkany, condamné à quatre ans de prison pour fraude fiscale avec incarcération immédiate en septembre, puis à cinq ans de prison pour blanchiment aggravé avec un nouveau mandat de dépôt le 18 octobre.

"Nous attendons le récépissé" autorisant la création, a-t-elle expliqué.

"Connaissant notre situation, des habitants de Levallois avaient spontanément lancé des cagnottes dans tous les sens".

"Nos comptes bancaires sont saisis et nos indemnités aussi, a d'ailleurs répété Isabelle Balkany, sa femme, au micro de BFMTV".

Recommande: