A Shanghai, Emmanuel Macron appelle la Chine à s'ouvrir davantage

05 Novembre, 2019, 11:34 | Auteur: Sue Barrett
  • GettyImages

"Créer de nouveaux liens d'équilibre suppose que les procédures d'accès au marché chinois soient accélérées, rendues plus transparentes, pour permettre aux entreprises étrangères, notamment aux entreprises innovantes, de s'installer en Chine avec confiance", a-t-il plaidé, cité par l'AFP.

Ils visiteront mardi les pavillons chinois et français de la Foire de Shanghaï, puis les deux couples dîneront ensemble dans "un lieu très chinois", en écho au dîner en France, en mars, dans une villa-musée de Beaulieu-sur-Mer, sur la Côte d'Azur.

Emmanuel et Brigitte Macron sont arrivés peu avant 16 heures (9 heures en France) à Shanghai, capitale économique chinoise. Emmanuel Macron a d'ailleurs tenu à être accompagné par une ministre allemande, Anja Karliczek, en charge de l'Education et de la Recherche, et d'un commissaire européen, l'Irlandais Phil Hogan, actuel titulaire du portefeuille de l'Agriculture et qui devrait prendre celui du Commerce dans la prochaine Commission. Devant le président chinois, Xi Jinping, le président français a plaidé pour un accord commercial entre Pékin et Washington " qui préserve les intérêts " des autres pays, à commencer par ceux de l'Union européenne, premier partenaire économique de la Chine.

"Hong Kong et le Xinjiang relèvent des affaires intérieures de la Chine, il n'est pas pertinent que ce soit à l'ordre du jour diplomatique", a averti le diplomate chinois. "On attend une quarantaine de contrats", indique l'Élysée, dans des secteurs traditionnels de la relation franco-chinoise (agroalimentaire, tourisme, santé, etc.).

Le défi est d'élargir cette palette car "l'image de la France en Chine ne correspond pas tout à fait à la réalité", reconnaît Zhu Jing, du ministère chinois des Affaires étrangères. Pour 90% des Chinois, "la France est un pays romantique", réputé pour "la littérature, le vin, le fromage", en oubliant que "c'est aussi un pays avec de grandes capacités industrielles et des entreprises présentes dans le monde entier", selon lui.

Concernant le projet d'usine de traitement de combustibles usés avec le français Orano (ex-Areva) - en discussion depuis 15 ans -, il fera "partie des discussions mais on ne peut pas dire à ce stade quel degré de finalisation on aura mais il y a des avancées qui sont en train d'être faites et ça s'accélère", a ajouté l'Élysée.

À Shanghai, le président français inaugurera mardi le "Centre Pompidou West Bund Museum Project", installé dans la métropole géante de 24 millions d'habitants. Y seront exposées des oeuvres prêtées par Beaubourg. Le président profitera de cet événement pour déjeuner avec des artistes chinois. "Xi Jinping attache une importance particulière à cette visite", qui est "une nouvelle étape dans la relation bilatérale", explique Zhu Jing. "La porte de la Chine s'ouvrira toujours plus grande", a assuré le président chinois Xi Jinping, qui a ouvert la Foire. En mars, les deux présidents avaient affirmé à Paris leur détermination à défendre un "multilatéralisme fort" face aux coups de boutoir du président américain Donald Trump. Sur le boeuf, a résumé Emmanuel Macron, "c'est maintenant à nous de jouer".

Recommande: