Le mensonge d'une candidate qui lui a coûté son travail — Koh-Lanta

31 Octobre, 2019, 22:50 | Auteur: Sue Barrett
  • Au moment du tournage elle a déclaré être en arrêt maladie pour participer à Koh Lanta

La sentence est tombée cet été pour l'ex-escrimeuse, Carole Poncelet, ancienne candidate de Koh-Lanta saison 15 diffusée sur TF1 en 2016. Carole Poncelet s'était rendue en Thaïlande au printemps 2015 alors qu'elle était en arrêt maladie.

Une note publiée le 4 juillet 2019 par le conseil d'administration Clermont-Auvergne Métropole dans laquelle est indiquée que: "l'administration a été informée que pendant ses congés maladies, Mme F. a participé à des compétitions sportives d'escrime de haut niveau, a dispensé des enseignements de gymnastique au sein d'une association à Veyre-Monton et a participé à des émissions de télé réalité, le tout, sans demande d'autorisation de cumul d'activités à la collectivité employeur".

La jeune femme qui rêvait de participer à l'émission de la Une depuis 10 ans, a sauté sur l'occasion lorsque l'opportunité s'est présentée sans penser aux conséquences. Selon la métropole, elle a connu depuis 2009 "de nombreuses et longues périodes de congés de maladie ".

L'entourage de la maître-nageuse a précisé que ses nombreux arrêts maladies s'expliquaient par le "contact avec le chlore", rapporte Capital. Carole Poncelet "a apparemment su trouver des médecins pour lui prescrire des arrêts maladie lui interdisant de travailler, mais sans que cela lui interdise de pratiquer par ailleurs des activités physiques intenses", a argué la métropole.

L'aventurière avait donc tenté des recours pour s'opposer à cette révocation jusqu'à ce que l'affaire soit saisie par le tribunal administratif. Après avoir contesté sa révocation, celle-ci a été allégée par "une sanction d'exclusion temporaire de fonctions pour une durée de deux ans dont un an assorti du sursis". Ses demandes de changement de poste, toujours selon ses proches, n'avaient jamais abouti.

Recommande: