La Russie prépare un retour en force en Afrique

22 Octobre, 2019, 20:31 | Auteur: Lynn Cook
  • Un essai du système de missile russe Sarmat

Dans la cité balnéaire de Sotchi, Vladimir Poutine et son homologue égyptien coprésideront donc les 23-24 octobre le premier "sommet Russie-Afrique", fort d'une trentaine de dirigeants attendus.

Premier grand soutien au maintien au pouvoir d'Alpha Condé - si l'on en croit l'ex-ambassadeur Alexandre Bregadze qui l'a publiquement révélé lors d'une cérémonie de présentation de vœux au président guinéen- la Russie veut désormais marquer sa présence en Afrique où elle largement doublée par la Chine. En prélude à cette inédite rencontre, le charismatique président russe, Vladimir Poutine, dans une interview accordée à l'agence de presse Tass, a déclaré que son pays est désireux d'apporter son assistance aux pays africains indépendamment des conditions imposées par les puissances occidentales.

Nombre de questions seront abordées au 18e sommet de Bako, à l'instar de la sécurité et de la paix internationales, notamment la cause palestinienne, outre la lutte antiterroriste, le désarmement, l'immigration, la coopération Sud-Sud, les changements climatiques et le développement durable, et ce dans un contexte international sensible où le mouvement des pays non-alignés aspire à raffermir ses rangs et unifier ses positions concernant ces questions, afin d'effectuer un rôle plus efficace dans les forums internationaux. "La Russie a beaucoup à offrir en termes de coopération mutuellement bénéfique pour les États africains", assure à l'AFP le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.L'événement concrétise des rapprochements de plus en plus nombreux depuis quelques mois.

Ces travaux de Sotchi, ville Russe située au bord de la mer noire seront présidées par Vladmir Poutine dont le pays ambitionne de revenir en Afrique près de trois décennies après.

Recommande: