Exposition Léonard de Vinci : un défi hors norme relevé par le Louvre

21 Octobre, 2019, 01:10 | Auteur: Sue Barrett
  • Un visiteur regarde L’homme de Vitruve de Léonard de Vinci présenté au musée Palazzo Reale dans le cadre de l’exposition consacrée à Léonard de Vinci à Milan au printemps 2015

L'association de préservation du patrimoine soutenait que le prêt de L'Homme de Vitruve violait le code des Biens culturels italien, au motif qu'il constituait "le fonds principal d'un département déterminé et organique d'un musée ", les Gallerie dell'Accademia de Venise où il est exposé.

Le tribunal administratif de Vénétie a rejeté le recours déposé par Italia nostra qui contestait le prêt du chef-d'œuvre du génie toscan au Louvre, pour son exposition qui s'ouvrira le 24 octobre. Le tribunal a fait valoir que le choix du gouvernement italien de prêter les œuvres, dans le cadre d'un accord conclu avec Paris, procédait de "l'importance mondiale exceptionnelle de l'exposition, l'aspiration du pays à maximiser le potentiel de son patrimoine" ainsi que "la valeur de la coopération et des échanges entre Etats".

La polémique portant sur le prêt d'œuvres au musée parisien pour sa grande exposition hommage à Léonard de Vinci, prend fin. Car si La Joconde, trop fragile, ne bouge pas de sa salle habituelle, l'opération est un mouvement d'œuvres sans précédent. Les rumeurs annoncent qu'il se trouve sur le yacht d'un prince saoudien. Une exposition à l'occasion des 500 ans de la mort de l'artiste et scientifique. A l'époque, la vice-ministre de la Culture Lucia Borgonzoni, proche de M. Salvini, avait affirmé que Léonard "était un grand Italien même si un frère de l'autre côté des Alpes voudrait le faire passer pour un Français".

Recommande: