L’UE menace les Etats-Unis de représailles — Sanctions douanières américaines

20 Octobre, 2019, 01:04 | Auteur: Lynn Cook
  • Un échantillon de quelques vins français. Du Château Beausejour Château Cannon et du St Émilion.                  Tim Graham  Gettyimages

Adoptant une politique résolument protectionniste, le dirigeant américain a déjà imposé des droits de douane plus élevés sur l'acier et l'aluminium en provenance de l'UE et d'autres pays alliés, tout en laissant planer la menace de faire de même avec les voitures. Les produits visés représentent des exportations annuelles d'environ 6,8 milliards d'euros. En 2018, le total des exportations européennes vers les États-Unis s'est élevé à 320 milliards d'euros, selon Eurostat.

Après l'entrée en vigueur vendredi des sanctions douanières américaines contre les produits européens, l'Union européenne n'a " pas d'autre choix " que des représailles, a déclaré vendredi la Commissaire européenne au Commerce, Cecilia Malmström.

Cette nouvelle offensive de Donald Trump survient alors que Washington s'enlise dans une guerre commerciale majeure avec la Chine, qui risque de déstabiliser l'économie mondiale.

Mercredi, Donald Trump avait estimé que les Européens pénalisaient les entreprises américaines en érigeant des "barrières énormes " pour limiter les importations.

Il n'a toutefois pas fermé la porte à un accord entre les deux parties qui permettrait de mettre un terme au conflit, indique l'AFP. Pour une importation vers les Etats-Unis, les appareils d'Airbus coûteront 10 % de plus et une taxe de 25 % sera appliquée sur les boissons.

Mais les vins européens sont également dans le collimateur de Trump, avec une taxe de 25%.

Une rencontre entre Bruno Le Maire et Robert Lighthizer, le représentant américain au Commerce (USTR) et négociateur en chef pour les Etats-Unis est prévue ce vendredi à Washington.

"Ces décisions auraient des conséquences négatives aussi bien du point de vue économique que politique", a-t-il prévenu. Et de prévenir que l'UE était "prête à riposter ".

L'UE devrait en effet à son tour être autorisée l'an prochain par l'OMC à imposer des sanctions douanières contre les Etats-Unis, accusés d'avoir subventionné Boeing. Le conflit entre les deux avionneurs alimente régulièrement les tensions transatlantiques.

Donald Trump se plaint des difficultés américaines pour vendre leurs produits, notamment les voitures, en Europe, alors que les Européens peuvent facilement vendre les leurs sur le territoire américain. Ce qui affecterait particulièrement le secteur automobile allemand, déjà à la peine, même si Volkswagen ou BMW fabriquent également leurs véhicules aux États-Unis.

Les exportateurs d'alcool français ont à ce titre demandé vendredi au gouvernement des mesures de soutien rapides pour la filière vin, et à la Commission européenne l'ouverture de négociations avec Washington.

Recommande: