Violents affrontements armés après l'arrestation de son fils — El Chapo

19 Octobre, 2019, 18:44 | Auteur: Lynn Cook
  • Culiacan, jeudi 17 octobre 2019. La ville a des allures de champ de bataille depuis l’arrestation d’un des fils d’El Chapo Guzman

Jeudi, une unité de la Garde nationale effectuait une patrouille de routine lorsqu'elle a été la cible de coups de feu provenant d'une maison de Culiacan, la capitale de l'État de Sinaloa, selon Alfonso Durazo, secrétaire d'Etat à la Sécurité et la protection des citoyens.

Les autorités mexicaines ont annoncé avoir arrêté un des fils d' "El Chapo" au moment même où des combats de rue sanglants opposaient jeudi soir les forces de l'ordre à des bandes armées.

La ville de Culiacan au Mexique a été mise à feu et à sang par le cartel de Sinaloa, venu libérer le fils d'El Chapo Guzman.

L'autre raison qui a poussé les policiers à relâcher le suspect est le fait qu'ils ont rapidement été encerclés par des dizaines d'hommes masqués et munis d'armes lourdes. "Pour préserver l'intérêt général, la sécurité et le bien-être des habitants de Culiacán", les autorités fédérales ont "décidé de suspendre ces actions", a expliqué M. Durazo dans un message vidéo. Des responsables du secrétariat d'État vont se rendre sur place pour prendre le contrôle des opérations.

Plusieurs rues du secteur ont été partiellement bouclées par ces hommes, donnant à la ville des allures de champ de bataille.

Des tirs nourris opposants des civils armés aux forces de sécurité mexicaines à Culiacan (nord-ouest) ont retenti en plein après-midi dans les rues de cette ville de 750 000 habitants ainsi que des explosions de véhicules, forçant les résidents à se terrer chez eux, a rapporté un correspondant de l'AFP. Des policiers ont été blessés, ont indiqué des sources du gouvernement de l'État de Sinaloa sous réserve d'anonymat. Il a appelé les habitants à " rester calmes, à l'écart des rues et très attentifs aux avertissements officiels concernant l'évolution de la situation ".

Joaquin El Chapo Guzman, 62 ans, cofondateur du cartel de Sinaloa, a été condamné en juillet dernier aux États-Unis à la prison à perpétuité dans l'une des prisons les plus sécurisées des États-Unis. Considéré comme le narcotrafiquant le plus puissant au monde, il a acheminé aux Etats-Unis au moins 1.200 tonnes de cocaïne sur un quart de siècle.

Plus bas que ses frères, Ovidio Guzmán López est considéré par les États-Unis comme un élément clé de l'organisation et fait l'objet de poursuites dans le pays pour trafic de drogue depuis février.

Le président mexicain ne cesse d'exprimer sa volonté de faire diminuer la criminalité dans son pays, depuis son élection en décembre dernier.

Recommande: