Kate et William auprès des communautés affectées par le changement climatique

18 Octobre, 2019, 01:42 | Auteur: Sue Barrett
  • Kate Middleton et Meghan Markle: elles partagent le même soin anti-âge

Tout souriait à Kate Middleton et William pendant leur séjour au Pakistan.

"Le Royaume-Uni et le Pakistan partagent des liens uniques et il sera donc toujours dans notre intérêt de réussir", a déclaré William lors d'une conférence organisée par la Haute Commission britannique, ajoutant que 1,5 million de personnes vivant au Royaume-Uni avaient l'héritage pakistanais et Le Royaume-Uni était l'un des principaux investisseurs du Pakistan. Les filles sont particulièrement laissées de côté dans ce pays musulman conservateur et patriarcal. Un chiffre qui augmentera rapidement pour atteindre les 300 millions de Pakistanais vers 2050.

William et Kate ont passé environ une demi-heure dans cette école de filles.

Le prince britannique William, Catherine, la duchesse de Cambridge et le Premier ministre pakistanais Imran Khan posent après une réunion à Islamabad (Pakistan) le 15 octobre 2019. Moins de la moitié des femmes pakistanaises savaient lire et écrire en 2015, quand 71% des hommes sont alphabétisés, selon des chiffres du ministère des Finances. "C'est très gentil à vous", leur répond-il.

L'image de Diana s'est de fait imposée mardi.

Le couple princier a terminé son étape dans cette ville par la visite d'un hôpital de cancérologie fondé par l'actuel Premier ministre Imran Khan, pour lequel Diana avait aidé à collecter des fonds. Beaucoup sur les médias sociaux et dans l'industrie de la mode espéraient qu'elle porterait la tenue que la princesse Diana avait portée lors de ses visites.

Le duc et la duchesse de Cambridge "ont marché autour de la pointe Nord du glacier et ont vu combien il avait rétréci ces dernières années du fait du réchauffement climatique", indique le compte Twitter du palais de Kensington, qui les montre scrutant un glacier entouré de sommets.

Le programme du prince William et de son épouse au Pakistan est tenu secret.

"A cause des effets du changement climatique en altitude, une (nouvelle, NDLR) augmentation de 1,5 degré Celsius au niveau global pourrait signifier une augmentation de 2 degrés (supplémentaires) dans les montagnes du Nord pakistanais", avait relevé mardi le prince William. La sécurité est renforcée pour la première visite d'un membre de la famille royale britannique depuis 2006, quand Charles, le père de William, était allé au Pakistan, accompagné de son épouse Camilla.

Le couple princier devrait ensuite se rendre à Lahore, l'ancienne capitale de l'empire moghol qui régna sur l'Asie du Sud entre les XVIe et XIXe siècles, au riche patrimoine architectural et religieux.

Le couple est aussi attendu dans les montagnes verdoyantes du nord ainsi que près de la frontière avec l'Afghanistan, dans l'ouest, selon l'ambassadeur britannique au Pakistan, Thomas Drew.

Recommande: