Le blocage devant l'Assemblée dégagé par la police — Extinction Rebellion

12 Octobre, 2019, 15:55 | Auteur: Sue Barrett
  • Climat manifestation dans le centre-ville de Montréal

Quelques centaines de militants en France du mouvement écologiste Extinction Rebellion (XR) bloquaient samedi matin la circulation tout autour de l'Assemblée nationale à Paris, très encadrés par les forces de l'ordre qui tentaient de dégager certains d'entre eux, a constaté une journaliste de l'AFP. L'occupation baptisée "La Suite du Monde" et commencée lundi "se termine donc maintenant", a indiqué le mouvement dans un communiqué vendredi soir.

Les militants d'Extinction Rébellion ont été arrêtés sur la structure du pont par des policiers du groupe tactique de la Sûreté du Québec assistés de l'équipe de sauvetage en hauteur des pompiers de Montréal.

Lors de l'assemblée générale, plusieurs participants avaient noté se trouver "dans un dilemme" alors les forces de l'ordre ne sont pas intervenues pour les déloger. "Aujourd'hui on se retrouve plus à faire vivre un festival qu'une opération de désobéissance civile", a analysé un des activistes, en proposant un vote pour la levée de la "majorité" du camp, avec le maintien d'un plus petit blocage côté sud de la place du Châtelet, au niveau des quais de Seine et du pont au Change.

Des militants ont également exprimé la crainte d'éventuelles dégradations: leur mouvement prône une stricte non-violence et refuse drogue et alcool sur leurs actions, mais leur campement peut attirer aussi d'autres publics.

Les militants d'Extinction Rebellion ne dormiront donc pas une 5e nuit au Châtelet, a indiqué un militant, notant toutefois que d'autres organisations qui les avaient rejoints pourraient faire un choix différent.

Ils prévoient encore des actions vendredi (à vélo) et un nouveau "blocage stratégique" d'un quartier de Paris samedi 12 octobre.

Recommande: