Trump souligne une "ambiance plus chaleureuse" dans les négociations avec Pékin — Commerce

11 Octobre, 2019, 21:51 | Auteur: Lynn Cook
  • Vendredi Donald Trump a une nouvelle fois donné le ton: il veut un bon accord ou pas d’accord du tout

Alors que l'économie mondiale pâtit des tensions commerciales sino-américaines, il a évoqué avec elle les négociations de cette semaine.

"Grand jour pour les négociations avec la Chine".

Le vice-Premier ministre chinois Liu He (au centre) arrive au siège du bureau du représentant au Commerce des États-Unis et est accueilli jeudi matin par le représentant au Commerce Robert Lighthizer (à gauche) et secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin.

Si selon les médias Pékin a considérablement réduit le champ des contentieux qu'elle est disposée à aborder, la Maison Blanche affirme que tous les sujets seront sur la table, y compris celui des subventions massives des entreprises d'État chinoises que Pékin avait écarté. Jusqu'à présent, le gouvernement chinois s'est montré inflexible malgré les tarifs douaniers affectant l'économie du pays. C'est cet accord large que Donald Trump souhaite toujours obtenir, après avoir déclenché, il y a un peu plus d'un an, une guerre commerciale qui fait sentir ses effets délétères sur l'ensemble de l'économie mondiale.

L'ancien homme d'affaires avait pourtant semé le doute plus tôt sur ses intentions en tweetant: " Ils veulent nouer un accord, mais est-ce que j'en ai envie?

Mercredi, Liu He a rencontré la nouvelle directrice générale du FMI Kristalina Georgieva.

25 % à 30 % les droits de douane frappant 250 milliards de dollars de produits chinois, soit la moitié des importations provenant de Chine.

Depuis Pékin, Geng Shuang, le porte-parole du ministre chinois des Affaires étrangères, a d'ailleurs exhorté Washington "à mettre fin aux sanctions injustifiées", "à traiter les entreprises chinoises de manière juste, impartiale (.) et à promouvoir le développement sain et stable de la coopération économique et commerciale sino-américaine, pas l'inverse".

La rencontre entre le président américain et le chef de la délégation chinoise est prévue dans l'après-midi (14 h 45) à la Maison-Blanche.

"Les pratiques américaines ne sont ni honorables ni éthiques". " Les sujets de discussion comprendront le transfert forcé de technologie, les droits de propriété intellectuelle, les services, les barrières non tarifaires, l'agriculture et l'application des lois ", détaille-t-on.

En quelques jours, l'atmosphère entre Washington et Pékin s'est très nettement détériorée mais cette fois-ci en-dehors de la sphère commerciale.

Le tweet d'un dirigeant d'une équipe de la ligue professionnelle nord-américaine de basket, la NBA, en faveur des manifestants pro-démocratie à Hong Kong, a provoqué vendredi une réaction immédiate et brutale du pouvoir à Pékin.

Washington a annoncé lundi des sanctions contre des agences et sociétés chinoises, placées sur "liste noire" en raison de leur participation à la répression des Ouïghours dans la région chinoise du Xinjiang.

Recommande: