"Un mensonge": Accusé de viol, Luc Besson s'exprime pour la première fois

10 Octobre, 2019, 13:40 | Auteur: Sue Barrett
  • Luc Besson dénonce

Il s'est confié sur la chaîne française BFMTV, dans une longue interview qui sera diffusée ce mardi.

Après un travail chez un psychologue, Luc Besson a réalisé qu'il souffrait "d'un manque d'amour et d'une solitude profonde", depuis son enfance.

"Cette affaire est un mensonge de A à Z", martèle-t-il devant la journaliste Apolline de Malherbe. "Je n'ai pas violé cette femme, je n'ai jamais violé une femme de ma vie", a-t-il ajouté. Je n'ai jamais levé ma main sur une femme. Je n'ai jamais contraint physiquement ou moralement une femme à quoi que ce soit. "Ceci est un mensonge ", se défend-il encore.

Il brise le silence pour la première fois.

L'histoire commence le 18 mai 2018 avec la plainte déposée par Sand Van Roy dans un commissariat parisien. Deux mois plus tard, elle avait dénoncé d'autres viols et agressions sexuelles commises, selon elle, au cours de deux années d'une "relation d'emprise professionnelle" avec le producteur qui vient de publier son autobiographie. "Et j'ai aussi menti moi-même", conclut-il.

Le réalisateur confesse toutefois des mensonges à sa femme et à ses enfants et reconnaît avoir eu "une relation avec cette jeune personne pendant deux ans ". Ému, il a tenu à rendre hommage à sa femme, tout en avouant lui avoir menti. "Ce n'est pas arrivé une seule fois, mais plusieurs fois en 20 ans de mariage", se reproche le producteur.

Luc Besson est marié à la productrice Virginie Silla depuis 2004, avec qui il a eu trois enfants: Thalia, Sateen et Mao.

Après neuf mois d'enquête, les plaintes de Sand Van Roy avaient finalement été classées sans suite le 25 février 2019 par le parquet de Paris qui estimait n'avoir pu " caractériser l'infraction dénoncée dans tous ses éléments constitutifs ". La comédienne avait alors déposé une nouvelle plainte, qui a débouché mercredi dernier sur l'ouverture d'une information judiciaire pour "viols", a précisé Me Francis Szpiner, l'avocat de l'actrice.

Huit autres femmes ont par la suite accusé le réalisateur de gestes déplacés, voire d'agressions sexuelles, dans des témoignages recueillis par Mediapart, pour des faits en grande partie prescrits. Certaines, dont une ex directrice de casting, et une comédienne vivant aux Etats-Unis, ont écrit aux enquêteurs ou été auditionnées en appui de la plaignante.

Recommande: