Le parti islamiste Ennahda en tête des législatives en Tunisie

10 Octobre, 2019, 23:56 | Auteur: Sue Barrett
  • Des partisans de Nabil Karoui manifestent devant l'Isie l'instance chargée des élections. Le 3 octobre 2019

Il lui reste deux jours pour faire campagne, durant lesquelles il est invité à participer à un débat télévisé inédit avec son adversaire vendredi soir. " Négociations en cours pour un débat présidentiel, si ce n'est pas le cas c'est que les candidats ne veulent pas.(techniquement tout est prêt) " peut-on lire dans ledit post.

Le candidat à la présidentielle tunisienne Nabil Karoui a été accueilli en héros mercredi soir à sa sortie de prison, un coup de théâtre à quatre jours du second tour qui l'oppose au juriste indépendant Kais Saied. Le parti islamiste Ennahda arrive en tête des listes avec 52 sièges obtenus sur les 217, suivi par le parti Qalb Tounes du candidat Nabil Karoui qui s'adjuge 38 sièges.

Nabil Karoui, fondateur de la chaîne privée Nessma TV et personnage controversé, est arrivé en deuxième position lors du premier tour de la présidentielle le 15 septembre, recueillant 15,6% des voix, derrière M. Saied (18,4%), qui ne dispose d'aucune structure partisane.

Ce jugement "casse l'arrêt de la chambre d'accusation", qui avait placé M. Karoui sous mandat de dépôt dans le cadre de l'enquête pour blanchiment et fraude fiscale, a déclaré à l'AFP Me Ben Messoud.

Les tractations entre les partis ont démarré dès la clôture dimanche de ces législatives coincées entre les deux tours de la présidentielle.

Ennahdha sera donc chargé de former le gouvernement, une tâche compliquée étant donné le morcellement du Parlement.

Sur 217 sièges que compte l'Assemblée des représentants du peuple (ARP), Ennahda n'en a obtenu qu'une quarantaine, en attendant les résultats officiels, alors que Qalb Tounes remporterait quelque 35 sièges. En outre, contrairement à 2014, vu la fragmentation des forces, il lui sera difficile de trouver un partenaire de poids pour former une coalition gouvernementale, ce qui nécessiterait 109 voix.

Qalb Tounes, le parti fondé par M. Karoui il y a six mois, s'annonce deuxième aux législatives de dimanche. Le parti va-t-il survivre longtemps ou sera-t-il victime de ses contradictions? s'interroge l'ex-député Sélim Ben Abdesselem.

Karama, un mouvement islamo-populiste formé récemment par un avocat connu pour avoir assuré la défense de salafistes présumés, Seifeddine Makhlouf, a quand à lui remporté 21 sièges.

Pour atteindre une majorité, Ennahdha devra faire des concessions. En nombre d'électeurs, "la chute est même significative", remarque Selim Kharrat, de l'observatoire du Parlement al-Bawsala.

Recommande: