Un juge autorise l'accès aux revenus de Trump

09 Octobre, 2019, 10:38 | Auteur: Lynn Cook
  • Donald Trump lutte depuis des mois contre la communication de ces documents

Nouveau revers pour Donald Trump, déjà empêtré dans une procédure de destitution. Un affront pour Donald Trump qui, depuis des mois, refuse de communiquer ces documents.

Une cour d'appel a ensuite bloqué tout dévoilement des dossiers pour le moment.

"Un autre avocat du président, Jay Sekulow, a indiqué que Donald Trump et ses conseils étaient " très satisfaits " de cette suspension, qui offre un délai supplémentaire au président américain".

En cause, une requête du procureur du district de Manhattan, Cyrus R. Vance Jr., demandant au cabinet comptable de M. Trump de remettre ses déclarations professionnelles et personnelles de revenus sur une période de huit ans aux fins d'une enquête sur l'achat du silence de deux femmes qui prétendent avoir eu des aventures avec le président.

Le juge de district américain Victor Marrero a rejeté la tentative de M. Trump de garder secrètes les déclarations d'impôts, affirmant que le président y allait d'une "affirmation catégorique et illimitée de l'immunité présidentielle". "Une chose comme ça n'est jamais arrivée à aucun président (américain) auparavant", a-t-il ajouté.

Le procureur Cyrus Vance souhaitait obtenir ces déclarations du cabinet Mazars dans le cadre d'une enquête sur un versement effectué à l'actrice pornographique Stormy Daniels pour acheter son silence sur une liaison supposée avec le. Un principe édicté en 2000 stipule que le président ne peut être poursuivi pénalement, car cela " saperait, contre l'esprit de la Constitution, la capacité de l'exécutif à assurer ses fonctions ".

M. Trump a fermement refusé de publier ses déclarations de revenus, rompant avec une tradition établie par les présidents et les candidats à la présidence il y a plusieurs décennies.

Toujours en mai, le parlement de l'État de New York a adopté un texte qui permettrait de transmettre les déclarations de revenus de Donald Trump à des commissions parlementaires du Congrès. Saisi par l'équipe juridique du président des États-Unis, un juge fédéral a suspendu temporairement l'application de ce texte, mi-septembre.

Recommande: