Le Nobel de médecine attribué à deux américains et un britannique

09 Octobre, 2019, 13:53 | Auteur: Lynn Cook
  • Une vue générale du musée Alfred Nobel à Stockholm le 4 octobre 2019 en Suède

Le but est de développer des médicaments qui activent ou inhibent ces mécanismes, en fonction de l'objectif.

William G. Kaelin, Jr., 62 ans, est spécialiste de médecine interne et d'oncologie à l'Université Johns Hopkins de Baltimore et au Dana-Farber Cancer Institute de Boston et est professeur à la Harvard Medical School depuis près de 20 ans. Ratcliffe, 65 ans, est le directeur de la recherche clinique au Francis Crick Institute de London et du Target Discovery Institute d'Oxford.

En cas de manque d'oxygène, "l'organisme fabrique une hormone appelée EPO".

Les trois scientifiques ont découvert comment les cellules détectent les variations de niveau d'oxygène et comment elles s'y adaptent.

De gauche à droite: Gregg Semenza (USA), Peter Ratcliffe (GB) et William Kaelin (USA), lauréats du Nobel de médecine 2019.

Radcliffe et Semenza ont ensuite appliqué ces connaissances pour montrer que le mécanisme de détection de l'oxygène était présent dans pratiquement tous les tissus humains. En particulier certains cancers à progression rapide comme celui du foie.

Depuis son bureau à Oxford, Peter Ratcliffe a indiqué qu'il rédigeait une demande de subvention quand il a reçu un appel de Stockholm. C'est la raison pour laquelle un gros vaisseau sanguin qui se bouche peut avoir des conséquences aussi catastrophiques: que ce soit une région du cerveau (AVC, accident vasculaire cérébral) ou du cœur (crise cardiaque), les millions de cellules qui ne sont plus irriguées correctement meurent en quelques minutes, empêchant le fonctionnement correct de l'organe et laissant des lésions souvent irréversibles. "Nous n'avons pas vraiment envisagé l'importance du spectre de ce système quand on a commencé à travailler dessus", a-t-il déclaré sur le site nobelprize.org.

L'an dernier, le Nobel de médecine avait été attribué à un Américain (James P. Allison) et un Japonais (Tasuku Honjo) pour leurs travaux sur le traitement contre le cancer.

La saison Nobel se poursuit aujourd'hui à Stockholm avec la physique, puis la chimie demain.

Il s'agit du 110e prix de la catégorie décerné depuis 1901.

Le prestigieux Nobel de la paix sera décerné vendredi à Oslo. Les bookmakers ont pour favorite la jeune Suédoise Greta Thunberg, égérie de la lutte contre le dérèglement climatique.

Le prix d'économie, créé en 1968 à l'occasion du centenaire de la Banque de Suède, clora la saison lundi 14 octobre.

Recommande: