En redressement judiciaire, XL Airways arrête ses vols

30 Septembre, 2019, 20:38 | Auteur: Aubrey Nash

Une issue qui paraissait inévitable devant l'absence de repreneurs.

Contrairement à Aigle Azur, dont la liquidation a été annoncée par le tribunal de commerce d'Evry vendredi 27 septembre, tout n'est pas encore perdu pour XL Airways et sa direction se bat toujours pour assurer la survie de la compagnie. Voilà ce qu'a publié la compagnie ce lundi dans un communiqué. Mais force est de constater que les conditions actuelles du marché ne sont plus réunies pour assurer une exploitation pérenne de l'entreprise.

XL Airways a estimé lundi ne pas avoir "été en mesure de trouver l'investisseur capable d'accompagner la continuité et le développement" de son "business model" de compagnie à coûts réduits qui "a connu un grand succès jusqu'à ce qu'il soit durement attaqué par une concurrence impitoyable ne disposant pas de règles contraignantes du même ordre que les nôtres". Son avocat avait déclaré samedi qu'il était trop tôt pour savoir si elles pourraient aboutir; XL Airways semble ne plus vouloir y croire, d'autant que Ben Smith, le directeur général d'Air France-KLM, a balayé d'un revers de la main tous ses appels à l'aide. "Elle est depuis trois ans la compagnie la plus attaquée par des concurrents étrangers incroyablement déficitaires et soutenus depuis longtemps par leurs États". "Il est désormais évident que nous nous ne pouvons plus lutter avec les moyens qui sont les nôtres".

Le secrétaire d'État aux Transports Jean-Baptiste Djebbari avait indiqué le 20 septembre, au lendemain de l'annonce par la compagnie de sa situation de cessation de paiement, avoir activé le système d'entraide internationale permettant aux passagers d'XL Airways, bloqués à l'étranger de bénéficier d'une solution de rapatriement.

En effet, elle n'avait besoin que de 35 millions d'euros pour être relancée et poursuivre son plan de redressement mais le tribunal de Bobigny n'a reçu que des marques d'intérêt en une semaine et aucune offre ferme.

La compagnie, créée en 1995, emploie 570 collaborateurs et a transporté en 2018 quelque 730'000 passagers avec quatre Airbus A330, tous en leasing.

Recommande: