Mondial - l’Australien Hodge convoqué par la Commission de discipline

27 Septembre, 2019, 17:07 | Auteur: Ruben Ruiz
  • World Rugby pointe les problèmes d'arbitrage qui font polémique depuis le début de la Coupe du monde au Japon

Selon World Rugby, le niveau de l'arbitrage pratiqué depuis le début du Mondial n'est pas au niveau des standards.

World Rugby ne fait pas la sourde oreille. Face aux critiques sur l'arbitrage, émises par plusieurs nations dont l'Argentine battue en ouverture pour le XV de France (23-21) le week-end dernier, l'organisme qui gère le rugby au niveau international a reconnu mardi 24 septembre des problèmes lors des premiers matches de la Coupe du monde, mettant en avant des dysfonctionnements dans la communication.

"Les équipes d'arbitres reconnaissent que leurs performances durant le premier week-end de Coupe du monde n'étaient pas au niveau des standards fixés par World Rugby et eux-mêmes" a ainsi écrit la World Rugby dans un communiqué.

La Fédération pointe "certains problèmes posés par l'utilisation des outils technologiques et une communication défaillante entre les membres du corps arbitral, qui ont influé sur la prise de décisions". "Ces difficultés sont actuellement examinées par l'équipe des 23 arbitres en vue d'assurer davantage de cohérence", indique World Rugby. Pas sanctionné pendant le match face aux Fidji (39-21 pour l'Australie) - pas même d'un carton jaune - en dépit de son placage très dangereux sur Yato, contraint de quitter la pelouse sur commotion, Hodge a en effet écopé de trois semaines, quand le barème en pareil cas aurait voulu qu'il soit suspendu six semaines.

World Rugby qui, avant le Mondial avait souligné son intention de faire la chasse et de punir sévèrement les plaquages illicites, a finalement cité Hodge à comparaître aujourd'hui devant une Commission de discipline.

Lors de la Coupe du monde, les arbitres sont accompagnés d'une assistance vidéo (TMO) - qui peut également les alerter en cas de soupçons d'acte illicite - afin de revoir les actions litigieuses. Toujours est-il que les deux Samoans ont été cités a posteriori par la Commission de discipline de la compétition, qui les entendra dans les prochains jours. Y a-t-il eu contact avec la tête? 2.

Dans le dernier cas, le pilier russe Kirill Gotovtev a hérité d'un carton jaune sans le moindre recours à la vidéo.

Recommande: