La France élimine l'Italie (vidéo) — Volley

27 Septembre, 2019, 20:41 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Euro de volley les Français en demies après une démonstration contre l'Italie

En clair, ce quart de finale couperet servira d'étalon pour juger de la réussite ou non de l'équipe de France dans " son " Euro à domicile, première compétition internationale qu'elle organise (avec la Slovénie, la Belgique et les Pays-Bas) depuis le Mondial 1986. Et que pour nous. "C'était tellement important de battre les Italiens pour continuer à rêver, on avait tellement envie d'aller à Paris que c'est magnifique (.) Même dans le troisième set, j'étais inquiet, je n'ai pas osé demander un temps mort supplémentaire cette fois-ci, parce que je n'avais qu'une envie, c'était que le match se termine, parce que je craignais énormément cette équipe d'Italie", a plaidé Laurent Tillie, l'entraîneur des Tricolores. On est un collectif surtout.

Il ne pensait probablement pas que l'affaire serait pliée sans perdre le moindre set, en moins d'une heure et demie, avec une démonstration comme la France en a rarement proposé aux rivaux transalpins, groggy et sans solution. France-Italie, c'est aussi un nouveau pic de rivalité entre deux nations majeures du volley mondial, qui se sont beaucoup détestées ces quatre dernières années.

Earvin Ngapeth, Benjamin Toniutti, Stéphen Boyer et compagnie ont perpétué cette tradition, en offrant aux 7.025 spectateurs une entame de match exceptionnelle, comme ils en ont pris l'habitude depuis le début de la compétition, étouffant les stars italiennes, avec notamment Ivan Zaytsev laissé à zéro point. Il a été le meilleur homme de la rencontre et de loin, avec 25 points au total, remportant son duel à distance avec Zaytsev totalement transparent mardi.

"J'avais rarement vu ça, dans la régularité". Il a été juste phénoménal. Mais Zaytsev a offert la manche aux Bleus. Plus tôt dans la compétition, les deux équipes s'étaient jouées en phase de poules, pour une victoire sans enjeu des Français.

Cette qualification pour les demi-finales de l'Euro constitue un premier objectif atteint pour les Bleus de Laurent Tillie, qui restaient sur trois échecs lors des trois derniers grands championnats: 9 aux Jeux olympiques en 2016, 9 à l'Euro-2017 et 7 au Mondial-2018.

Recommande: