Fin de parcours pour Aigle Azur, 1 150 salariés licenciés

27 Septembre, 2019, 23:53 | Auteur: Aubrey Nash
  • Aigle Azur : aucune offre de reprise n'a été retenue par le tribunal de commerce d'Evry (Essonne)

Le tribunal de commerce d'Evry a rendu un jugement en ce sens, en considérant qu'aucune des deux offres de reprise encore en lice n'était pérenne.

" Aucune solution pérenne n'a été proposée par les candidats repreneurs ", explique la présidente, déplorant " les désistements ou les absences d'offres concrètes, l'absence de moyens financiers des candidats crédibles ", " l'indétermination de la provenance des fonds " ou encore " l'irrecevabilité de certaines propositions ".

Conséquence du choix du tribunal, tous les salariés d'Aigle Azur (800 en France, 350 en Algérie) seront licenciés dans les prochaines semaines. L'activité de l'entreprise aérienne cessera donc ce vendredi soir, à minuit, a annoncé la présidente du tribunal, Sonia Arrouas, dans un communiqué.

"Plus tôt vendredi, des représentants de plusieurs syndicats (CFDT, SPL, CFTC, SNPL) avaient appelé dans un communiqué l'Etat à accorder un " prêt relais d'environ 35 millions d'euros pour sauver " la compagnie, qui accuse un " passif de 148 millions d'euros ".

Fondée en 1946 et spécialiste des liaisons vers l'Algérie, Aigle Azur avait été placée en redressement judiciaire le 2 septembre à la suite de difficultés de trésorerie et contrainte d'interrompre ses vols, clouant 19.000 passagers au sol.

La perspective d'un sauvetage d'Aigle Azur semblait plus incertaine depuis le retrait, il y a huit jours, des offres de reprise d'Air France et du groupe Dubreuil.

Recommande: