Explosion dans un laboratoire renfermant la variole en Russie

21 Septembre, 2019, 03:24 | Auteur: Lynn Cook
  • Incendie dans un laboratoire russe contenant des virus comme Ebola ou la variole

Un employé a été blessé et des fenêtres ont été brisées.

Les responsables sur les lieux ont indiqué que cette explosion est provoquée par un cylindre de gaz. Elle a causé un incendie dans les locaux, situés près de Novossibirsk, la troisième ville la plus peuplée de Russie, avec plus de 1,5 millions d'habitants.

Le centre renferme notamment les dangereux virus d'Ebola et de la variole.

Aujourd'hui l'un des principaux centres de recherche sur les maladies en Russie, le site Vector a longtemps hébergé des recherches sur les armes biologiques pendant l'ère soviétique. "La partie dédiée au virus de la variole est gérée par l'OMS, qui y effectue des contrôles tous les ans", explique Hervé Raoul, directeur du laboratoire P4 Inserm Jean-Mérieux à Lyon, interrogé par 20 Minutes, confirmant que, selon lui, il n'y aurait, a priori, aucun danger, et les "risques de contamination sont peu probables".

Un des travailleurs a été conduit à l'hôpital et est actuellement soigné dans une clinique de soins intensifs, a rapporté l'agence de presse russe TASS. Mardi 17 septembre, la Russie a démenti toute menace de contamination.

C'est en tout cas la dernière catastrophe en date à avoir frappé des infrastructures sensibles ces derniers mois. Plusieurs dizaines de personnes ont été blessées dans trois déflagrations dans des usines d'explosifs et des dépôts de munitions dans le centre et le sud de la Russie et en Sibérie.

En août, une explosion à caractère nucléaire a fait au moins cinq morts sur une base de tir de missiles du Grand Nord lors de tests de nouveaux armements. Un incendie sur un sous-marin en plongée nucléaire a tué 14 marins en juillet.

Recommande: