"Blackface": Trudeau dans la tourmente après de nouvelles images embarrassantes

20 Septembre, 2019, 00:44 | Auteur: Lynn Cook
  • A un mois des élections législatives, Justin Trudeau s'excuse pour une photo de

Cette controverse survient en pleine campagne électorale; d'ailleurs, les chefs des partis d'opposition à Ottawa ont dénoncé M. Trudeau.

Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, a présenté ses excuses mercredi après la parution d'un cliché datant de 2001 sur lequel il apparaît maquillé de noir.

Cette révélation intervient à un instant critique pour Justin Trudeau qui défend son parti libéral dans une course serrée pour les législatives prévues au mois d'octobre.

Le dirigeant conservateur Andrew Scheer a reconnu que c'était son propre parti qui avait fourni la vidéo à la chaîne Global.

En entrevue avec Jonathan Trudeau, M. Kotto a également soulevé qu'il "se sentait mal" pour le politicien libéral, car l'histoire est sortie en pleine campagne électorale, "même si c'est une image qui est vieille d'une vingtaine d'années, à une époque où ce genre de grimage n'était pas sanctionné, n'était pas pointé du doigt". Il s'agissait en fait d'une soirée déguisée qui avait pour thème les Mile et une Nuits. "Je suis déguisé avec un costume d'Aladdin et je me suis maquillé. Je n'aurais pas dû le faire", a-t-il expliqué. "Toute ma vie j'ai travaillé pour créer des opportunités pour les gens, pour lutter contre le racisme et l'intolérance", a-t-il ajouté, implorant les Canadiens de le pardonner. Justin Trudeau est loin d'être le premier à être épinglé pour une "blackface". La pratique remonte aux "minstrel shows", des spectacles pendant lesquels des Blancs se noircissaient le visage pour jouer des Noirs et se moquer d'eux, dans la première partie du 19ème siècle aux Etats-Unis.

"La chose qui me dérange le plus, c'est que Justin Trudeau a menti hier soir. Mais en coulisses, on dirait qu'il y a un différent M. Trudeau".

La classe politique canadienne n'a pas tardé à réagir. "C'est troublant, c'est insultant", a estimé Jagmeet Singh, chef du Nouveau parti démocratique (NPD).

Le candidat élu cinq fois à la Chambre des communes dit apprécier que dans les circonstances le chef libéral se soit excusé abondamment, sans chercher à se défiler, qu'il ait nommé [la pratique du brownface] par son nom, immédiatement, et ait parlé de son évolution depuis en tant que personne.

Recommande: