Toujours pas de reflux significatifs des cours — Pétrole

19 Septembre, 2019, 15:21 | Auteur: Lynn Cook
  • Les cours du pétrole s'envolent après les attaques en Arabie

Le baril de Brent de la mer du Nord, référence européenne, pour novembre, prenait lui 6,65 dollars, soit 11,04% à 66,87 dollars.

Les relations entre les États-Unis et l'Iran se sont détériorées depuis que Trump s'est retiré de l'accord nucléaire iranien l'année dernière et a réimposé les sanctions imposées aux programmes nucléaire et balistique de Téhéran.

Plus tôt, Téhéran avait rejeté comme "insensées" les accusations américaines à son égard. En effet, géograpique et économiquement, l'Arabie Saoudite se retrouve menacée par l'Iran.

Jusqu'ici, Donald Trump s'est montré moins catégorique, affirmant lundi attendre d'en avoir la certitude et vouloir se concerter avec Ryad sur toute éventuelle riposte.

"Nous avons beaucoup d'options, mais je ne cherche pas d'option à ce stade".

L'envoyé de l'ONU au Yémen, Martin Griffiths s'est déclaré " extrêmement préoccupé " par les attaques, également condamnées par les Émirats arabes unis, Bahreïn et le Koweït.

Quelles sont les conséquences sur le prix du pétrole? Du jamais vu depuis la guerre du Golfe en 1991.

Les États-Unis se sont déclarés dimanche 15 septembre " prêts à riposter " aux attaques de drones. Les prix étaient environ 12% plus élevés l'après-midi aux États-Unis.

Cette introduction en Bourse constitue la pierre angulaire d'un plan de réformes nommé "Vision 2030", lancé par le puissant prince héritier Mohammed ben Salmane pour diversifier l'économie du royaume. Mais Riyad et Washington accusent directement l'Iran.

Le lieu d'où ont décollé les drones qui ont mené l'attaque n'a pas été établi, mais une chose est certaine, ils ont le rayon d'action nécessaire pour atteindre l'ensemble de l'Arabie saoudite.

Saudi Arabia oil supply was attacked. Gouvernement des États-Unis / DigitalGlobe / Document distribué par REUTERS. Les dégâts sont vraisemblablement immenses puisque la production saoudienne a baissé de plus de de moitié. Selon des estimations antérieures, cela pourrait prendre des semaines.

Les équipes de sécurité d'Aramco sont intervenues à 3 heures, heure française, pour éteindre des incendies dans deux installations stratégiques à Abqaiq et Khurais, " visées par des drones ", a indiqué le ministère de l'intérieur du premier exportateur mondial d'or noir.

M. Pompeo est attendu à Jeddah (ouest de l'Arabie saoudite) mercredi pour discuter de la réponse de Washington aux attaques de samedi. "Mais accuser l'Iran n'y changera rien", avait-il ajouté.

Plusieurs membres de l'administration américaine, dont le secrétaire d'Etat Mike Pompeo, les ont imputés à Téhéran, qui nie toute responsabilité. "Nous mettons en garde les entreprises et les étrangers contre la proximité des usines que nous avons attaquées, car elles sont toujours dans notre ligne de mire".

Les rebelles Houthis ont revendiqué les attaques et menacé d'en lancer de nouvelles. Comme les Américains un peu partout dans le monde, les Saoudiens avaient l'illusion que la supériorité de leurs armes leur donnerait facilement la victoire.

La Russie et la Chine ont déclaré qu'il était faux de tirer des conclusions hâtives sur le responsable de l'attaque contre l'Arabie saoudite.

Recommande: