Avez-vous confiance dans le nucléaire ?

19 Septembre, 2019, 13:18 | Auteur: Aubrey Nash
  • La centrale nucléaire de Fessenheim, le 14 mars 2011

Le 9 septembre dernier, EDF a informé l'autorité de sûreté nucléaire (ASN) que certains de ses générateurs de vapeur n'étaient pas conformes au référentiel technique de fabrication de composants de réacteurs nucléaires établi par Framatome, chaudiériste nucléaire.

C'est EDF qui l'annonce ce mercredi.

EDF et Framatome ont identifié 16 générateurs de vapeur, installés sur six réacteurs en exploitation. Néanmoins, EDF juge que les centrales restent aptes au service: "les écarts constatés ne remettent pas en cause l'aptitude au service des matériels et ne nécessitent pas de traitement immédiat". Il est inadmissible qu'EDF continue à exploiter les réacteurs concernés: Tchernoblaye exige la fermeture immédiate de ces réacteurs, au moins le temps que toute la lumière soit faite sur cette situation et que l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) prenne position.

"Concernant les équipements non encore en service, sont concernés les 4 générateurs de vapeur et le pressuriseur du réacteur EPR de Flamanville 3, ainsi que 3 générateurs de vapeur neufs non encore installés destinés à la réalisation des chantiers de remplacement des générateurs de vapeur des réacteurs n°5 et 6 de Gravelines", poursuit EDF. Des procédures n'auraient pas été respectées dans des réacteurs des centrales du Bugey, dans l'Ain, de Fessenheim, de Dampierre-en-Burly, de Paluel et enfin de Blayais. Selon le gestionnaire du réseau électrique à haute tension français RTE, l'arrêt doit, au minimum, durer jusqu'au 2 octobre. "La direction du site de Flamanville 1-2 a pris la décision de remplacer les supports de fixation concernés", explique le groupe dans un communiqué.

Recommande: