Une Essonnienne paralysée après avoir mangé une soupe périmée

14 Septembre, 2019, 03:39 | Auteur: Lynn Cook
  • Illustration de soupe

Sur la période 2013-2016, 39 foyers confirmés ont été détectés et, dans 36 cas (91%), il s'agissait de botulisme alimentaire, selon des données de Santé publique France. Fin août, la victime fait un malaise, rapportent nos confrères du Parisien.

Une jeune femme a été contaminée par une soupe de légumes périmée dans l'Essonne fin août, a révélé Le Parisien, mercredi 11 septembre.

Elle est quasi totalement paralysée, souffle une amie de la famille.

Il s'agit d'une affection due à l'action de la toxine botulique produite par une bactérie appelée Clostridium botulinum. La marque (non citée) du produit a indiqué qu'aucun problème n'avait été signalé sur les 630 autres bouteilles du même lot vendues et certainement consommées depuis.

Alertée par ce cas très rare (seulement deux cas de botulisme déclarés en Île-de-France en 2018), l'Agence régionale de santé a fait part de cette affaire aux autorités compétentes pour trouver l'origine d'une telle contamination.

Normalement cette toxine qui est la plus puissante végétale au monde se développe dans les aliments mal conservés et n'ayant pas subi de processus poussé de stérilisation comme dans les charcuteries ou les conserves familiales ou artisanales.

La maladie se manifeste par des troubles de la vue, des difficultés de déglutition et d'élocution, suivis par des troubles respiratoires, des troubles digestifs et une faiblesse des muscles menant à une paralysie. Sans prise en charge, 8 à 10 % des personnes touchées en meurent. Il s'agirait donc de l'absorption de cette soupe trois semaines après sa date limite de consommation qui serait en cause, précise Franceinfo.

Ce sont au total vingt-cinq aliments du réfrigérateur de la victime qui ont été analysés.

4Quelles règles faut-il suivre pour l'éviter?

- Les conserves de végétaux (asperges, haricots verts, carottes et jus de carotte, poivrons, olives à la grecque, potiron, etc.), salaisons à base de viande de bœuf (toxine de type A). Transportées par les abeilles, les spores peuvent se retrouver ensuite dans le miel, prévient l'Anses.

Ainsi, il est vivement recommandé de respecter la date limite de consommation (DLC) des aliments de votre frigo, et de suivre les indications sur l'étiquette concernant la consommation après ouverture des différents produits.

Recommande: