Patrick Balkany condamné à 4 ans de prison

13 Septembre, 2019, 17:23 | Auteur: Sue Barrett
  • Le Moment de vérité : Patrick Balkany en toute détente à J-3 avant le verdict de son procès

Quatre ans dont deux avec sursis et dix ans d'inéligibilité et d'interdiction de gérer avaient également été requis contre son épouse. Alors convalescente après une tentative de suicide début mai, celle-ci va mieux désormais. Pour le tribunal, les époux "ont intentionnellement dissimulé la majeure partie de leur revenus". Son épouse, Isabelle, a - elle - été condamnée à 3 ans de prison ferme mais sans mandat de dépôt.

Les réquisitions du parquet.

Stoïque, le maire (LR) de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) a longuement serré sa femme en pleurs et son fils dans ses bras avant d'être emmené hors du prétoire par les policiers qui ont eu la délicatesse de ne pas lui passer les menottes. Le tribunal correctionnel de Paris a également condamné les deux élus LR de cette commune cossue de l'ouest parisien à 10 années d'inéligibilité.

Reconnu de fraude fiscale, Patrick Balkany dormira en prison ce vendredi 13 septembre. Le jugement a été mis en délibéré au 18 octobre.

Maître Eric Dupont-Moretti, l'un de leurs avocats, a annoncé faire appel de cette décision. Il n'est pas décerné de mandat de dépôt contre Madame Balkany. "Donc on va voir ce que l'on nous prépare pour le 18 octobre, sachant d'ailleurs que les deux procureurs avaient requis au total une peine de onze ans qui dépasse le maximum légal prévu en la matière", a enfin observé l'avocat de Patrick Balkany.

Le mandat de dépôt est "une humiliation totalement inutile, et pour nous insupportable. Je pense que l'on s'est payé Balkany, nous allons bien sûr interjeté appel". "Je considère que c'est jugé de façon très très lourde, que d'envoyer quelqu'un en prison alors qu'il n'y a pas d'argent public détourné et que la juridiction n'est pas en mesure de déterminer quelle est l'assiette de l'impôt qui aurait été éludé".

Le parquet national financier (PNF) et le fisc, avaient déposé plainte en 2015, reprochant au couple Balkany de n'avoir pas payé d'Impôt sur la fortune (ISF) entre 2010 et 2015, malgré des actifs estimés à 16 millions d'euros annuels minimum. Mais également d'avoir déclaré des revenus amplement sous-évalués entre 2009 et 2014.

Le tribunal a estimé notamment que les époux Balkany avaient fait usage de "dispositifs sophistiqués" pour cacher leur patrimoine au fisc."L'écart ne peut s'expliquer que par la volonté résolue des époux Balkany de dissimuler à l'administration fiscale l'étendue réelle de leur patrimoine", a notamment lu le président du tribunal faisant référence à la villa Pamplemousse, le riad de Marrakech et le moulin de Giverny. L'accusation ne s'était pas appesantie sur les origines de leur fortune, prescription oblige.

Le maire de Levallois-Perret a été reconnu coupable ce vendredi de fraude fiscale par le tribunal correctionnel de Paris, dans le premier volet de l'affaire le concernant. Patrick Balkany avait affirmé que le couple avait "mangé" son capital issu notamment d'héritages dissimulés en Suisse, et évoqué l'écoulement de lingots d'or légués par son père.

Recommande: