Bruno Le Maire ne veut pas du libra de Facebook en Europe

13 Septembre, 2019, 17:39 | Auteur: Aubrey Nash
  • Le ministre français des Finances Bruno Le Maire le 7 septembre 2019 à Cernobbio en Italie

Lors de l'ouverture d'une conférence de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) sur la blockchain, le 12 septembre 2019, le ministre de l'Economie et des Finances a déclaré être opposé au "développement de Libra sur le sol européen" dans les conditions actuelles.

Un nouveau rebondissement dans le déploiement de Libra, la cryptomonnaie qu'entend lancer Facebook dès 2020.

Le ministre, qui avait émis ses doutes sur le projet de monnaie virtuelle de Facebook lors du G7 Finances de Chantilly en juillet, a également exprimé ses craintes de voir la Libra échapper au contrôle des Etats à propos du financement du terrorisme. Pour Bruno Le Maire, "toute défaillance dans le fonctionnement de cette monnaie, dans la gestion de ses réserves pourrait créer des désordres financiers considérables".

Il a aussi refusé que les cryptomonnaies puissent se développer sans aucune régulation. (...) Je pense qu'on peut avoir des Etats forts et des technologies nouvelles puissantes.

Il ne dévie donc pas de sa ligne déjà clarifiée la semaine passée: si la France pourrait bien participer à la réflexion européenne commune concernant une potentielle "monnaie numérique publique" co-gérée par les banques centrales, la monnaie privée Libra n'est vraiment pas la bienvenue en terre européenne.

Il a par ailleurs demandé à l'OCDE, qui travaille actuellement sur un projet de taxation des géants du numérique, de s'emparer également de la question de la fiscalité des cryptomonnaies. "Il est nécessaire que les modèles fiscaux soient les mêmes, de façon à ce que nous ayons des stratégies d'arbitrage réglementaires qui soient les mêmes à travers la planète", a-t-il ajouté.

Avec la création, annoncée mi-juin, de sa monnaie numérique, Facebook et ses partenaires (Uber, Visa PayPal, Free.) ne cache pas ses intentions de bouleverser le système financier mondial en offrant un mode de paiement alternatif aux circuits traditionnels. En juillet, les ministres des Finances du G7 avaient alerté sur les risques que font peser sur le système financier international les projets de cryptomonnaies.

Recommande: