British Airways : grève des pilotes, près de 100% des vols annulés

11 Septembre, 2019, 05:06 | Auteur: Aubrey Nash
  • La quasi-totalité des avions de British Airways seront cloués au sol durant deux

Les pilotes de British Airways ont entamé une grève de 48 heures lundi, bloquant la quasi-totalité de ses vols et perturbant les plans de milliers de voyageurs dans une action industrielle sans précédent suite à un conflit salarial.

En conséquence, le transporteur a déclaré ne pas avoir "d'autre choix que d'annuler près de 100 pour cent" de ses vols pendant la durée de la grève.

Cette grève monstre intervient à un moment critique pour BA, l'emblématique compagnie historique, dont la réputation a eu à souffrir ces dernières années, avec notamment un vol de données financières de centaines de milliers de passagers l'an passé.

Les problèmes se poseront en particulier aux voyageurs qui souhaitent rejoindre Londres ou quitter la capitale britannique, surtout depuis l'aéroport d'Heathrow et dans une moindre mesure de Gatwick.

" Nous continuons à être prêts à des discussions constructives avec le syndicat Balpa (...) sans conditions préalables", explique la compagnie dans ce communiqué.

C'est la toute première fois que les pilotes de British Airways (BA) se mettent en grève.

En réponse, Brian Strutton, secrétaire général de Balpa, a estimé que "BA choisit délibérément de faire en sorte que les grèves aient lieu".

British Airways, propriété du groupe hispano-britannique IAG qui comprend également l'espagnole Iberia et l'irlandaise Aer Lingus, a proposé à ses clients des remboursements ou des réservations sur des vols à d'autres dates. BA a proposé une hausse de salaire de 11,5% sur trois ans, ce qui porterait la paie de certains commandants de bord à 200.000 livres par an, mais cette offre a été jugé insuffisante par Balpa qui réclame un meilleur partage des bénéfices de l'entreprise. Ce mouvement inédit a commencé ce lundi pour deux jours et devrait recommencer le 27 septembre prochain.

Sur son compte Twitter dimanche, Balpa expliquait que, selon ses calculs, un jour de grève coûtera à BA 40 millions de livres (44 millions d'euros).

Comme la veille, environ 850 vols sont supprimés sur la journée, affectant plus de 100 000 passagers. Une partie de ceux de Ryanair au Royaume-Uni ont annoncé la poursuite de leur mouvement en septembre même si les perturbations ont été jusque-là très limitées.

Recommande: