Patrick Bruel accusé d’exhibition sexuelle

10 Septembre, 2019, 12:17 | Auteur: Sue Barrett
  • Patrick Bruel accusé d'exhibition sexuelle: ce qu'il reconnaît ce qu'il dément

Les faits présumés se seraient déroulés le 9 août dernier, avant un concert sur l'Ile de beauté. L'esthéticienne a refusé. Elle affirme également que le chanteur a refusé de porter un sous-vêtement jetable sur la table de massage, préférant rester nu.

Les gendarmes de la section de recherche d'Ajaccio ont interrogé des employés de l'hôtel au cours du mois d'août, apprend-on par ailleurs. Le chanteur a également été entendu dimanche soir sous le régime de l'audition libre par les gendarmes à Châlons-en-Champagne (Marne), où il venait de se produire. Certains actes des enquêteurs doivent passer par une autorisation du procureur de la République, comme la comparution forcée des témoins.

Le chanteur de 60 ans est accusé, par une esthéticienne de l'hôtel Radisson à Porticcio, d'avoir eu un comportement inapproprié. Là, le chanteur a nié les faits rapportés par la jeune femme, détaille le procureur.

Contacté ce lundi par Le Parisien / Aujourd'hui en France, Patrick Bruel est revenu sur les faits qui lui sont reprochés: "Nous étions une heure avant mon concert, dans ma loge, accessible à tous".

Patrick Bruel nie les faits. Ainsi, il a expliqué être resté nu parce qu'il faisait très chaud ce soir-là, avant de préciser " qu'il était effectivement nu lorsqu'il était à plat ventre mais qu'il s'est couvert d'une serviette une fois retourné ". Selon le quotidien, la jeune femme a croisé Patrick Bruel à son hôtel, puis il aurait demandé à son équipe de réserver une séance de massage avec elle dans sa loge, sur le lieu du concert.

Face aux accusations, Patrick Bruel conteste cette version des faits.

L'information a été révélée par le journal Le Parisien: Patrick Bruel se trouve sous le coup d'une enquête préliminaire pour exhibition sexuelle et harcèlement à l'égard d'une esthéticienne.

Depuis cet événement, la jeune masseuse a quitté son emploi.

Le procureur d'Ajaccio, saisi des faits le 13 août, a précisé que la jeune masseuse de 21 ans n'a pas souhaité déposer plainte mais a simplement "signalé des faits et un comportement déplacé" du chanteur. La porte serait restée close. Selon lui, la jeune femme aurait ensuite assisté à son concert, à Ajaccio, en compagnie de plusieurs proches.

Recommande: