Dorian. L’ouragan tropical va frapper Saint-Pierre-et-Miquelon

10 Septembre, 2019, 12:45 | Auteur: Lynn Cook
  • Dorian. L’ouragan tropical va frapper Saint-Pierre-et-Miquelon

Après avoir fait une quarantaine de victime aux Bahamas, l'ouragan Dorian est entré à l'est du Canada, dans la nuit de samedi 6 à dimanche 7 septembre.

A plusieurs milliers de kilomètres au nord, rétrogradé en "cyclone post-tropical très intense" par le Centre canadien de prévision des ouragans (CCPO), l'ouragan a touché terre samedi soir près de Halifax, en Nouvelle-Ecosse, où des vents de jusqu'à 140 km/h ont été mesurés. Les rescapés interrogés ces derniers jours par l'AFP sur l'île d'Abaco, contre laquelle Dorian s'est acharné pendant de longues heures les 1er et 2 septembre, avec des vents à plus de 250 km/h, laissaient craindre le pire.

Des images diffusées par les chaînes de télévision montraient les rues de Halifax, désertes, battues par le vent et une grue effondrée sur un immeuble en construction. Dans la ostkanadischen Atlantikprovinz de la nouvelle-Écosse ont, en outre, plus d'un demi-Million de Foyers sans Électricité, une fois que Dorian avait endommagé des lignes Électriques. Il y a un besoin urgent de fournitures essentielles pour sauver des vies: "nourriture, eau, emballages sanitaires et d'hygiène".

Scène de désolation à Marsh Harbour, sur l'île bahameenne d'Abaco, le 7 septembre 2019. "C'était vraiment une bonne idée, parce qu'on ne veut pas faire ce genre de démarches au moment [où] le bateau commence à couler, alors que les conditions [météorologiques] étaient mauvaises", a confirmé au Journal le major Mark Gough, officier aux affaires publiques des Forces maritimes de l'Atlantique. C'est vraiment catastrophique. J'ai dû faire la route à pied pour arriver ici à 04h00 du matin. Le ferry qui a accueilli les Baptiste transporte de 100 à 200 personnes à chaque trajet.

Des bateaux de croisière privés participaient aux opérations d'évacuation.

Dorian a laissé au moins 70 000 personnes sans abri dans les îles les plus sévèrement touchées, Abaco et Grand Bahama, selon l'ONU, dont le Programme alimentaire mondial a acheminé sur place près de 15 000 repas et des tonnes d'équipement. C'est ce qui ressort d'un nouveau bilan publié lundi par les autorités locales.

La dévastation va durer "des générations", avait prévenu dès jeudi le Premier ministre, alors que l'archipel touristique s'apprêtait à affronter une longue crise humanitaire.

"C'est l'une des tristes réalités auxquelles nous devons faire face dans cette sombre période", a-t-il déclaré dans un communiqué, évoquant "de nombreux disparus".

Tous les ports des Bahamas ont rouvert, selon les garde-côtes, qui poursuivaient les sauvetages avec leurs cinq vedettes et cing hélicoptères.

Recommande: