Explosion à Kaboul: 16 morts des blessés

05 Septembre, 2019, 14:12 | Auteur: Lynn Cook
  • Afghanistan 16 morts dans une attaque talibane durant une visite de l’émissaire américain

C'est déjà la troisième surprenante Attaque des Talibans en Afghanistan, dans un délai de trois Jours.

Le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Nasrat Rahimi, a déclaré que l'explosion avait été provoquée par un tracteur bourré d'explosifs situé près de Green Village, un complexe résidentiel de l'est de Kaboul utilisé par le personnel étranger de groupes internationaux, notamment d'organisations humanitaires.

L'envoyé spécial américain Zalmay Khalilzad se trouvait cette semaine dans la capitale afghane et a communiqué à des responsables afghans les éléments d'un accord "de principe" négocié avec les talibans.

" Nous sommes sur le point de conclure un accord qui réduira la violence et ouvrira la voie aux Afghans pour s'asseoir ensemble pour négocier une paix honorable et durable", avait tweeté dimanche M. Khalilzad depuis Doha où il conduisait les négociations avec les insurgés. Il s'est entretenu avec M. Ghani pour faire le point avec lui à l'issue du 9 cycle de négociations avec les talibans tout juste conclu à Doha.

Le gouvernement afghan a jusqu'ici été largement tenu à l'écart des pourparlers de Doha, les talibans arguant qu'il n'est qu'une marionnette de Washington. Il a "montré" lundi au président un exemplaire du projet d'accord, selon des responsables gouvernementaux.

Afghanistan 16 morts dans une attaque talibane durant une visite de l’émissaire américain
Une ambulance amène des blessés à l'hôpital Wazir Akbar Khan après un attentat le 3 septembre 2019 à Kaboul AFP- WA

Le président afghan Afghanistan Ashraf Ghani.

Les etats-UNIS avaient le Lundi le retrait de leurs troupes de cinq afghans bases Militaires dans le Cadre d'un éventuel accord de Paix avec les Talibans en Vue. Il prévoit que l'armée américaine retirera ses forces de cinq bases militaires d'Afghanistan si les talibans tiennent leurs engagements, a révélé M. Khalilzad lundi, selon un extrait d'un entretien à la chaîne afghane Tolo News.

"Nous sommes tombés d'accord, si les conditions sont conformes à l'accord, que nous quitterons d'ici à 135 jours cinq bases dans lesquelles nous sommes présents actuellement", a-t-il ajouté.

Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo avait auparavant dit espérer qu'un accord de paix pourrait être conclu d'ici au 1er septembre, avant l'élection présidentielle prévue pour le 28 septembre en Afghanistan. L'attaque a été revendiquée par les talibans.

Mais l'accord n'incluait pas un cessez-le-feu formel et les attaques de lundi, ainsi que les assauts majeurs perpétrés contre les villes de Kunduz et Pul-e Khumri, dans le nord du pays, soulignait des doutes quant à la possibilité de mettre fin à la violence.

Recommande: