Vienne désignée ville la plus agréable du monde

04 Septembre, 2019, 19:01 | Auteur: Lynn Cook
  • Vienne de nouveau classée ville la plus agréable du monde, Paris dégringole

La capitale française ne fait pas partie du top 10 des villes les plus agréables au monde. Seul bémol, son offre culturelle peut encore être améliorée. Les Viennois commencent à s'habituder.

Ce classement annuel est réalisé par "Economist Intelligence Unit", la cellule de recherche et d'analyse affiliée à l'hebdomadaire anglais The Economist. Ses infrastructures, la qualité de l'air, son offre culturelle, éducative et médicale frôlent la perfection, dans un contexte de stabilité enviable, analysent les auteurs. Ce sont les nombreux atouts de la capitale autrichienne.

Derrière elle sur le podium, deux villes australiennes: Melbourne (98,4), resté des années première du palmarès, et Sydney (98,1). Six places en moins, notamment en raison de l'impact du mouvement des Gilets jaunes. Après l'Australie, le Canada domine le classement avec trois villes couronnées. Le Japon se classe aussi bien, avec Tokyo et Osaka.

La deuxième ville européenne n'arrive qu'à la 9ème place: c'est Copenhague qui l'occupe. Londres et New York (Etats-Unis), toujours aux prises avec la perception d'un risque important de criminalité et de terrorisme et des infrastructures surchargées, se classent respectivement aux 48e et 58e places.

Chaque année, 140 villes sont évaluées avec une note sur 100 selon plusieurs critères dont la sécurité, l'accès à l'éducation ou encore la stabilité économique et politique.

Des villes très polluées comme Le Caire ou New Dehli ont ainsi été sanctionnées en raison de "la mauvaise qualité de l'air, de températures moyennes rebutantes et d'un approvisionnement en eau insuffisant" cite Capital.

Des villes comme Lagos (Nigeria), Dhaka (Bangladesh), Tripoli (Libye), Karachi (Pakistan) et Damas (Syrie) se trouvent en bas du classement. "Nous nous attendons à ce que les problèmes liés au changement climatique exercent une pression croissante sur le degré d'habitabilité" des villes, a déclaré Agathe Demarais de l'EIU.

Recommande: