En cessation de paiement, Aigle Azur est placé en redressement judiciaire

04 Septembre, 2019, 13:22 | Auteur: Aubrey Nash
  • Aucune offre ferme n'a pour l'instant été déposée. AFP

D'ailleurs, elle a décidé de déposer le bilan et de se placer en redressement judiciaire, selon le journal français Le Figaro. Malgré une situation financière très compromise, Aigle Azur conserve de solides atouts qui devraient lui permettre d'éviter une liquidation pure et simple.

Déjà " démissionné " la semaine dernière par une tentative de putch de l'actionnaire minoritaire Gérard Houa, puis remis en selle par le tribunal de commerce de Créteil, le PDG d'Aigle Azur, Frantz Yvelin, vient d'annoncer ce matin (mercredi 4 septembre) sa démission sur les antennes de BFM. La compagnie aérienne demande également son placement en redressement judiciaire.

L'Algérie, qui représente plus de la moitié de l'activité d'Air Azur (350 de ses 1 150 salariés sont en Algérie), reste aujourd'hui la destination phare de la compagnie, qui y dessert six villes parmi lesquelles Alger, Constantine, Oran.

Deux jours plus tard, nouveau coup de théâtre: une administratrice provisoire avait été désignée à la tête de l'entreprise et installée en présence des forces de l'ordre, tandis que Frantz Yvelin était rétabli dans ses fonctions.

Frantz Yvelin a assuré: "j'ai fait absolument tout ce que je pouvais depuis deux ans".

Délaissée par ses actionnaires et sous la pression de ses créanciers, la compagnie aérienne Aigle Azur doit rapidement trouver des solutions pour assurer sa pérennité. Ce à quoi, la compagnie a répondu en disant que "c'est faux", ajoutant qu'elle dispose d'une trésorerie de 25 millions d'euros et que tous les vols soient maintenus.

Gérard Houa a réitéré récemment sa proposition d'investir 15 millions d'euros pour renflouer l'entreprise et acheter les parts de l'homme d'affaires américain David Neeleman qui détient 32% du capital.

"Le redressement judiciaire devrait ouvrir les portes à d'éventuels repreneurs", estime Denis Sanchez, délégué syndical SNPNC-FO et élu au CE.

Le projet de Frantz Yvelin de céder à la low-cost Vueling les créneaux d'atterrissage d'Aigle Azur à Orly pour permettre la survie de la compagnie est unanimement dénoncé par les salariés. Elle a réalisé un chiffre d'affaires de 300 millions d'euros en 2018 mais elle a connu des pertes d'argent et cela depuis 2012.

Recommande: