Jean-Michel Blanquer promet une augmentation de salaires aux professeurs, "en 2020"

29 Août, 2019, 11:16 | Auteur: Sue Barrett
  • Illustration

C'est toutefois un enjeu majeur pour certains territoires français comme Mayotte ou la Guyane.

3-Dédoublement de classes dans les quartiers défavorisésLa mise en oeuvre des réductions d'effectifs dans les CP et CE1 en Rep et Rep+ s'achève à la rentrée. Invité de France Inter ce mercredi 28 août, le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer s'est expliqué sur les problèmes de bâti et de personnel enseignant qui perturbent la mise en place de cette réforme, notamment dans les Outre-mer.

L'une des mesures de la loi Blanquer concerne la présence obligatoire dans les classes de tous les établissements du primaire et du secondaire, publics ou privé, du drapeau tricolore et du drapeau européen, ainsi que des paroles de l'hymne national. C'était une des promesses du candidat Emmanuel Macron en 2017. Voilà le nouveau mot-clé choisi par Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education nationale, pour lancer la rentrée 2019. "300.000 élèves s'apprêtent à être concernés" et ils devraient être 450.000 d'ici la fin du quinquennat, le président Emmanuel Macron ayant annoncé au printemps qu'elle serait étendue progressivement aux classes de grande section en éducation prioritaire.

4-Des évaluations maintenues mais revuesLes évaluations permettent d'avoir un portrait précis du niveau des élèves. Elles ont à l'inverse été très décriées par une partie des enseignants, qui les jugent inutiles, facteurs de stress, ou plus ou moins exploitables. Elles sont reconduites cette année avec un calendrier "adapté", selon le ministère, afin de mettre plus rapidement à disposition des professeurs les résultats complets. Les modalités de passation et de saisie des résultats ont fait l'objet de modifications substantielles pour faciliter leur mise en œuvre, affirme-t-il aussi.

"L'égalité des chances passe aussi par la scolarisation des enfants en situation de handicap", a souligné le ministre, rappelant que 4500 accompagnants d'élèves en situation de handicap (AESH) supplémentaires ont été recrutés. Elle doit permettre d'accompagner au plus près les besoins pédagogiques de chaque élève.

La création de pôles inclusifs d'accompagnement localisés (PIAL), expérimentés depuis la rentrée 2018 dans toutes les académies, a été votée. Mais elle risque de renforcer une gestion mathématique des besoins, redoutent des syndicats.

6-Poursuite de la réforme du bacLe ministre de l'Education s'est attelé à cette réforme sur laquelle nombre de ses prédécesseurs ont buté. Les séries S, ES et L sont supprimées et remplacées par des enseignements de spécialités.

Le ministre a appelé mardi lors de sa conférence de rentrée à "tourner la page de la crise du bac", entaché par une grève des correcteurs contre la réforme de l'examen fin juin.

Recommande: