Les six enjeux du G7, de la guerre commerciale à l'Amazonie

25 Août, 2019, 14:26 | Auteur: Sue Barrett
  • Les six enjeux du G7, de la guerre commerciale à l'Amazonie

Peu avant l'ouverture du G7 à Biarritz, le Président français, interrogé par des journalistes, a évoqué le sujet des feux en Amazonie et le rôle que les sept puissances mondiales pourraient jouer pour y faire face.

Ce déjeuner, qui a été "improvisé" selon l'entourage du chef de l'Etat français, s'est tenu sur la terrasse de l'hôtel du Palais donnant sur la baie de Biarritz, l'un des deux lieux du sommet qui réunit pendant trois jours 24 chefs d'Etat et de gouvernement et dirigeants d'institutions internationales.

Alors qu'il s'apprêtait à se rendre au G7 à Biarritz, le président américain a menacé la France de représailles après la ratification en juillet par le Parlement de la taxe sur les Gafa.

De l'Iran au commerce en passant par le Brexit, les lignes de fracture sont en effet multiples, entre un Donald Trump imprévisible, déjà en campagne pour sa réélection, un nouveau premier ministre britannique, Boris Johnson, volontiers provocateur et les cinq autres leaders.

C'est un tête-à-tête crucial, à quelques heures avant l'ouverture du G7.

Le Conseil consultatif du G7 pour l'égalité entre les femmes et les hommes sera présidé par les deux prix Nobel de la paix 2018, Nadia Murad, militante irakienne yézidie des droits de la personne et le professeur Denis Mukwege, gynécologue de la République Démocratique du Congo.

Emmanuel Macron a tendu la main aux opposants en les appelant "à la concorde", car "les grands défis qui sont les nôtres", comme ceux du climat, de la lutte contre les inégalités ou l'insécurité, "nous ne les résoudrons qu'en agissant ensemble ".

"Ce que j'espère des États-Unis et de la discussion au niveau du G7, c'est une clarification de la stratégie" pour faire bouger les Iraniens, préconise-t-il.

"S'ils (les Français) le font, nous imposerons des droits de douane sur leurs vins", a-t-il lancé.

"Donc c'est dans l'intérêt de Donald Trump d'avoir un sommet qui réussit (.) et prépare le terrain pour le prochain", anticipe Rohinton Medhora, président du think-tank canadien Centre for International Governance Innovation.

Le président américain n'a guère été plus amène sur la taxation des géants du numérique, dénonçant "la stupidité de Macron" en la matière et menaçant le vin français de rétorsion.

Les dirigeants du G7 doivent tenter de réconcilier leurs divergences et de s'accorder ce dimanche sur des mesures d'urgence contre les feux de forêt en Amazonie mais aussi, ce qui s'annonce plus difficile, sur une relance de l'économie mondiale déprimée par la guerre commerciale entre Washington et Pékin. "Des droits de douane comme ils n'en ont jamais vus", a-t-il averti. La France l'est sans doute encore plus que d'autres autour de cette table, puisque nous sommes Amazoniens " avec la Guyane".

La Russie, exclue de ce forum depuis l'annexion de la Crimée en 2014, pourrait aussi faire parler d'elle, Donald Trump préconisant - à contrecourant de la prudence de ses pairs - sa réintégration. "Sur ce dossier brûlant, un simple appel ne suffira pas, a précisé Emmanuel Macron".

Plusieurs milliers "d'anti" - anticapitalistes et altermondialistes - ont pacifiquement défilé dans la matinée d'Hendaye à la ville frontière espagnole d'Irun, démentant les craintes de débordement des autorités après la mobilisation sociale des "gilets jaunes" cet hiver en France.

Recommande: