G7 : Visite surprise du ministre iranien des Affaires étrangères

25 Août, 2019, 21:55 | Auteur: Lynn Cook
  • Un conseiller du vice-président iranien sort d'un avion aux couleurs de l'Iran le 28 janvier 2019 à l'aéroport de Damas en Syrie

"Nous confirmons la présence de Mohammad Javad Zarif à Biarritz, il s'entretient actuellement avec Jean-Yves Le Drian", a confirmé l'Elysée, peu après l'atterrissage surprise de l'avion officiel iranien, véritable coup de théâtre de ce sommet. Vendredi, jour où Mohamamd Javad Zarif était à Paris pour rencontrer Emmanuel Macron, l'avion a fait la liaison Paris-Téhéran, avant de faire Téhéran- Biarritz ce dimanche.

"Aucune rencontre (de M. Zarif) n'est prévue à ce stade avec les Américains" présents à ce sommet du G7 dans le sud-ouest de la France, dont Donald Trump, a précisé la présidence française, indiquant que cette visite avait lieu à l'initiative de Paris et non du G7.

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif se trouve actuellement à Biarritz, alors que la situation iranienne est l'un des sujets les plus discutés de la 45e édition du G7.

Téhéran a confirmé que le chef de la diplomatie iranienne se trouvait à bord de l'avion qui s'est posé dans l'après-midi à Biarritz.

Dans la matinée, le président français, qui essaie de convaincre Washington d'alléger les sanctions sur le pétrole iranien en échange d'un retour de Téhéran à ses engagements, avait cru pouvoir annoncer l'accord des Sept - Donald Trump compris - pour parler à l'Iran d'une même voix. "Il y a un message du G7 sur nos objectifs, et le fait qu'on les partage évite les divisions", avait assuré Emmanuel Macron sur la chaîne de télévision LCI/TF1. Mais la rencontre entre Zarif et Le Drian, qui aura pour but de continuer de discuter des moyens de sortir de la crise sur le nucléaire iranien, aura bel et bien lieu en marge du G7, l'Iran n'étant pas officiellement invité. Et le président a eu des conversations avec tous les leaders du G7.

Donald Trump et les dirigeants européens sont divisés sur ce dossier, malgré l'engagement du président français pour concilier leurs positions lors du G7. Peu après, le président français s'est adressé à la presse pour tenter à nouveau d'aplanir les dissensions avec les Etats-Unis.

A la question de savoir si la France avait prévenu les Etats-Unis de son intention de faire venir Javad Zarif à Biarritz, la source a répondu: "nous agissons sur nos propres bases, le président a vu Donald Trump longuement hier (.) nous travaillons en toute transparence avec les Etats-Unis et avec nos partenaires européens, ils sont informés de nos démarches, de nos paramètres, évidemment l'information circule".

Soucieux de ne pas froisser ses interlocuteurs, Emmanuel Macron a souligné que, si la crise se résolvait, il était "prêt à dire que c'est grâce à.qui on veut!" car "le plus important" serait "qu'on ait réussi".

Recommande: